VIDÉO - Repas de Noël : découvrez la petite histoire du champagne

TRINQUONS ! - Incontournable des tables de fin d'année, ce vin pétillant recèle de bien des mystères. D’où vient son succès ? Quelle est l’histoire de cette boisson culte ? LCI vous raconte.

"La petite histoire" est le nouveau format de LCI pour vous raconter les origines et les évolutions d'un évènement, d'un prix, d'une invention... Pour ce numéro, nous nous sommes penchés sur la boisson indispensable des fêtes de fin d'année : le champagne ! Revenons quelques siècles en arrière.  


Selon la légende, ce serait le moine bénédictin Dom Pérignon qui aurait mis au point la méthode pour rendre le vin de champagne mousseux dans les années 1800. Il ne s'agit pourtant que d'un mythe. En effet, même si le moine a bien existé et est reconnu pour être un maître en terme d’assemblage, c’est-à-dire dans le mélange des raisins et des cépages de la région, le procédé qui a permis au champagne de faire mousse est né en Angleterre dès les années 1660. 

Le champagne anglais ?

La noblesse anglaise exilée à Paris à la suite de la proclamation de la République consommait du vin provenant de Champagne, comme tout le monde à l’époque. Selon plusieurs historiens, certains documents attesteraient qu'une petite quantité de ces vins était expédiée vers la Grande-Bretagne. Après ce long voyage et cette traversée en mer, on les conservait quelques semaines en bouteille, d’où la naissance du pétillement. Alors qu'à l'époque, en France et dans le reste de l’Europe, on les mettait en bouteille seulement pour le service.


Mais le champagne ne doit pas son processus de fermentation à nos amis british. Ce sont les moines, comme nous l'explique Alexandre Ponnavou, chef de cave adjoint de la Maison Taittinger, qui se sont aperçus que la consommation de sucre permettait de produire du dioxyde de carbonne. Au fur et à mesure des vinifications, on a réussi à maîtriser cette fermentation. La "prise de mousse" comme on l'appelle dans le jargon, se fait au moment du tirage : "Le vin mélangé à un peu de sucre et de la levure va donner cette effervescence au moment de l'ouverture de la bouteille.".

300 millions de bouteilles vendues chaque année

Mais le champagne doit sa célébrité à sa clientièle. Au XVIIIe siècle, le vin est vendu en bouteille à la demande des clients. Or ces derniers sont de plus en plus friands de cette boisson extravagante et différente des autres. Alors en confrontation avec la Bourgogne pour le vin rouge, les Champenois décident de délaisser peu à peu sa production pour se consacrer à ce vin pétillant qui fait l'honneur de leur région. Taittinger, Moët et Chandon, Ruinart, Veuve Clicquot... cette vogue grandissante du champagne a permis à de nombreuses Maisons de champagne de s'installer et de prospérer.


Après la Première Guerre mondiale, la Champagne a perdu une grande partie de son vignoble. Les Champenois vont alors replanter leur production selon des usages codifiés et sur un terroir délimité. Un patrimoine qui sera reconnu en 1936 avec l'appellation d'origine contrôlée (AOC). 


Chaque année, ce sont plus de 300 millions de bouteilles qui sont vendues dans le monde entier. Comme quoi le champagne n’a pas fini de faire mousse.

Retrouves tous nos articles sur Noël dans notre dossier consacré.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Tout pour briller à Noël

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter