Cuisine, business et vidéos : les recettes du succès de l'appli Chefclub

Cuisine, business et vidéos : les recettes du succès de l'appli Chefclub

DERRIÈRE LES FOURNEAUX – Vous avez surement déjà vu passer ce genre de vidéos sur les réseaux sociaux : des recettes simples à réaliser, ludiques et pour tous les budgets. Quels sont les secrets de Chefclub, la start-up française championne des vidéos culinaires ? "Sept à Huit" a mené l'enquête.

10 millions d’abonnés en France, 100 millions dans le monde... Quels sont les ingrédients du succès de Chefclub ? "Sept à Huit" nous plonge  dans la vidéo ci-dessus dans les coulisses de l'application star de recettes de cuisine.

Tout commence au siège parisien de Chefclub, dans un loft transformé en open space. Léa est l’une des 70 employés du site : elle est "content strategist", c’est-à-dire dénicheuse de tendances. Elle passe ses journées sur les réseaux sociaux à éplucher les comptes des chefs cuisiniers et des amateurs, ou pioche des idées sur des sites de bricolages et de décoration. Après ce travail de repérage, la content strategist réalise un croquis. Charge ensuite au pâtissier Nelson de reproduire en vrai le dessin. Il lui faudra plusieurs essais, parfois toute une semaine, pour trouver la recette parfaite. Ce sera ensuite lui qui sera aux fourneaux devant la caméra. "En arrivant ici, il a fallu que j’apprenne à me déformer, casser les codes de la cuisine, simplifier les choses…", explique Nelson, qui a travaillé une dizaine d'années pour le groupe Ducasse. 

Toute l'info sur

Sept à Huit Life

Ce sont Thomas, Axel et Jonathan, tous les trois frères et diplômés d’une école de commerce, qui ont créé le site. En 2016, Jonathan poste une vidéo amateur d’une recette de cuisine sur Youtube. Elle fait un carton. Les frères comprennent alors que l’image est presque plus importante que ce qu’il y a dans l’assiette. "On voyait qu’il y avait un intérêt très fort pour la cuisine, et c’était aussi confirmé par les émissions qu’on voyait à la télé qui rénovaient un peu le sujet. On était plus sur du Jean-Pierre Coffe, Maïté, mais sur du divertissement et nous, on le poussait au maximum avec ce que les gens ont dans le placard, pour que ces gens puissent s’approprier ce divertissement et pas seulement regarder la télé", explique Thomas. Ils lèvent alors un million d’euros de fonds pour lancer la start-up : Chefclub est née. Fort du succès de l’application, ils développent une série de livres de cuisine, d’ustensiles et même de vêtements. Ces produits dérivés représentent la moitié de leur chiffre d’affaires. 

Les ingrédients du succès

Pour les trois frères, les vidéos doivent être ludiques aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Pour être vues et réalisées par un maximum de personnes, les recettes doivent être accessibles à tout le monde, même les personnes ayant un petit budget. Les vidéos sont courtes, elles durent une minute trente en moyenne et les recettes inventives, avec un aspect visuel original. La priorité est à l’image pour les réseaux sociaux. Jamais plus de cinq ustensiles sont nécessaires et le temps de préparation ne dépasse en général pas une heure. Les vidéos, quarante par semaine, sont exportées dans neuf pays. Elles sont tournées à l’iPhone pour réduire les coûts de production. 

Lire aussi

Cette année, les trois frères s'apprêtent à lancer leur marque d’herbes aromatiques. Mais avant de les commercialiser dans les grandes surfaces en juin prochain, ils demandent à leurs fans de les tester. Gauthier, jeune étudiant infirmier, est l’un d’entre eux. Il a découvert l’application pendant le confinement. Aujourd’hui, il doit tester et juger ses réalisations à la courgette avec et sans épices. Pour ce travail, il n’est pas payé, contrairement au panel de consommateur. "C’est plaisant que ma voix compte, je trouve que ce n’est pas épicé, eh bien on en tient rigueur", se réjouit-il. 

Après avoir goûté, il doit envoyer ses commentaires. Le site a déjà reçu 2500 retours de fans en trois mois. C’est Jonathan qui réceptionne les remarques. Son obsession : plaire à tous. "Toutes ces personnes ont leurs opinions, on les écoute en direct et ensuite on ajuste. On va faire d’autres essais et un nouvel aller-retour avec la communauté jusqu’à temps qu’on ait un consensus sur un produit qui plaît à un maximum de personnes", assure Jonathan. La recette d’herbes aromatiques sera ensuite assemblée en France. Le site promet d’ajouter l’apport calorique de chaque recette prochainement, et les frères Lang ne manquent pas d'idées pour développer l'application. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la quarantaine obligatoire pour entrer en France étendue à sept nouveaux pays

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.