VIDÉO - "Sept à Huit" : ces Français qui subissent de plein fouet l'envolée des prix de l'énergie

VIDÉO - "Sept à Huit" : ces Français qui subissent de plein fouet l'envolée des prix de l'énergie

REPORTAGE – Entre pleins d'essence et livraisons de fioul à domicile, l'émission de TF1 "Sept à Huit" a suivi un père et son fils, gérants d'une station-service de l'Est qui vend chaque semaine du carburant à prix coûtant. Ils sont les témoins impuissants des difficultés de leurs clients.

Ils sont en première ligne face à ces Français touchés de plein fouet par la hausse des prix de l'énergie. Raphaël et Guillaume Rognon sont gérants d'une station-service à Morteau, dans le Doubs. Chaque samedi, c'est la même chorégraphie, ils installent des panneaux proposant à leurs clients du carburant à prix coûtant. Et dès l'ouverture, c'est la cohue. 

Toute l'info sur

Sept à huit

Il faut dire que dans cette ville de 7.000 habitants, la voiture est le principal moyen de déplacement. Résultat, la facture est salée pour les automobilistes. "Un plein de gasoil, ça me fait quinze jours, j'en fais donc deux par mois, ce qui équivaut en moyenne à 140 euros, alors qu'avant j'en avais pour 80 à 90 euros", souligne un riverain dans la vidéo de "Sept à Huit" en tête de cet article. 

Le gasoil, le carburant le plus utilisé en France, a en effet vu son prix flamber ces derniers mois : +22%. "Il y a un an, le gasoil était à 1,257 euros, le prix moyen vendu en France. Aujourd'hui, il est à 1,540 euros, ce qui fait une évolution de 30 centimes par litre, donc c'est super conséquent pour le client. Sur un plein, ça fait facile plus de 10 euros", explique Guillaume Rognon. 

Fioul : 47% de hausse en un an

Dans ce département du Doubs où les températures sont parmi les plus froides de France, la famille Rognon qui, en plus de sa station-service, livre aussi du fioul, a vu des milliers de ses clients plonger dans la précarité à cause de ces hausses. Raphaël, le père de Guillaume assure les livraisons de 16.000 foyers dans les campagnes environnantes, alors que le fioul a connu 47% d'augmentation en un an.

Pierre, 70 ans, touche 900 euros par mois. Face à la flambée des prix, il a attendu le dernier moment pour se faire livrer. D'ordinaire, il achète 1000 litres de fioul, de quoi se chauffer pendant six mois ; mais cette année, il ne peut s'offrir que 250 litres et encore au prix de sacrifices. "Je ne sors pas, je fais attention, je me fais ma cuisine moi-même et puis je vais de temps en temps aux Restos du Cœur. C'est la routine qu'on a à l'heure actuelle, c'est la vie qu'on doit subir. Tout augmente et tout est cher. Avec ce qu'on touche par mois, on n'arrive pas aux deux bouts. Avant il y avait un plaisir, un loisir, maintenant il n'y a plus rien", détaille-t-il. 

Au final, sa facture atteint les 300 euros, Pierre a demandé à payer en deux fois. Pour la même somme l'an dernier, le retraité avait 100 litres de plus, soit trois semaines de chauffage.

Lire aussi

Cette année, 10.000 clients de Raphaël, soit plus d'un sur deux, ont demandé à échelonner leur paiement. C'est cinq fois plus qu'en 2020. L'entreprise créée dans les années 50 a dû s'adapter. "C'est un peu notre rôle d'être solidaire de nos clients et leur dire qu'on va les aider à passer le cap du mieux qu'on peut. Ce n'est pas évident non plus pour nous. Nos clients nous font vivre, alors on essaie de les respecter", conclut-il. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

"Cela ne va pas le faire" : pessimisme sur l'efficacité des vaccins anti-Covid existants face à Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.