Imbroglio sur le retour aux 90 km/h dans la Meuse : les automobilistes n'y comprennent plus rien

Imbroglio sur le retour aux 90 km/h dans la Meuse : les automobilistes n'y comprennent plus rien

REPORTAGE - La Meuse avait choisi de repasser aux 90 km/h sur ses routes, mais la justice vient d’en décider autrement à cause d’un vice de procédure. Résultat, c'est le grand flou pour les automobilistes.

C'est à n'y rien comprendre... En un mois, les routes qui traversent la Meuse ont changé deux fois de limitation de vitesse. Le département avait en effet décidé de faire passer 200 km de son réseau à 90 km/h, mais la préfecture a obtenu un retour à 80 km/h pour une erreur de procédure. 

Toute l'info sur

Le 13H

Résultat, les automobilistes sont perdus : "C'est sûr qu'on aimerait bien que la décision soit prise une fois pour toute parce qu'avec les radars, on ne sait pas si on doit rouler à 80 km/h ou 90 km/h", déplore ainsi une conductrice dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. Et que dire des habitants des villages éloignés des centres-villes qui sont habitués à utiliser ces grandes routes départementales. Fabrice Antonini, garagiste, ne comprend pas une telle décision. "C'est que de la ligne droite, c'est de la route assez large, donc c'est ridicule. Depuis 17 ans que je suis ici, on a eu dix accidents vraiment minimes, autrement on n'a rien", souligne-t-il.

Le département va plaider auprès de la préfecture

À la suite de cette décision, les agents des routes de la Meuse ont commencé à retirer les 130 panneaux qui avaient été posés début janvier. Le département est toutefois décidé à convaincre la préfecture que sa décision est bien réfléchie. "Pendant plus d'une année il y a eu des études, c'est-à-dire que les routes dangereuses ont été abaissées à 70 km/h, donc on ne fait pas n'importe quoi. On se préoccupe vraiment de la Sécurité routière, mais il y a une volonté de repasser à 90 km/h", avance Jérôme Dumont, le président du Conseil départemental de la Meuse.

Lire aussi

Une décision également attendue par les professionnels de la route. "Les gens qui roulent à 80 km/h, parfois c'est en dessous à 75 km/h, et dès qu'il y a quatre ou cinq voitures, ça fait tout de suite une file", constate par exemple un chauffeur de taxi. Quant aux ambulanciers, ils plaident pour une décision nationale. "Ça serait bien parce que changer les panneaux tous les ans, voilà quoi !", s'inquiète l'un d'eux. Aujourd’hui, un tiers des départements français ont rétabli les 90 km/h sur une partie de leur réseau. Mieux vaut donc être attentif avant de traverser le pays par les routes départementales.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars": Anne Sila remporte la finale

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

Turquie : Erdogan annonce l'expulsion d'une dizaine d'ambassadeurs, dont celui de France

Colombie : Otoniel, le plus grand trafiquant de drogue du pays, capturé dans la jungle

VIDÉO - Candidat ou pas ? Éric Zemmour indique avoir "pris une décision" pour la présidentielle

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.