En lice pour le Vendée Globe ou à bord de l'ISS, ils n'ont pas fêté Noël comme tout le monde

En lice pour le Vendée Globe ou à bord de l'ISS, ils n'ont pas fêté Noël comme tout le monde

TOUR DU MONDE - Confinés à 400 kilomètres de la Terre ou à des milliers de milles nautique de toute côte, c'est un réveillon de Noël pour le moins insolite que célèbrent certains en cette année si spéciale.

La nuit de Noël en plein Pacifique ou confinés, bien malgré eux, à 400 kilomètres de la Terre. Pour certains ce réveillon 2020 ne sera pas tout à fait comme les autres. À commencer par le bonhomme à barbe blanche, qui lui va devoir travailler toute la nuit pour satisfaire tous les enfants. Des cadeaux plein la hotte, il a débuté son voyage en Laponie, et le terminera à l'autre bout du monde. Mais Covid oblige, juste avant de quitter son village, il a tenu à rappeler à chacun de respecter les gestes barrières. "Prenez soin de vous, restez en bonne santé, et surtout suivez bien toutes les recommandations sanitaires", a-t-il lancé.

Toute l'info sur

Le 20h

Pendant ce temps, au beau milieu du plus grand des océans, les concurrents du Vendée Globe vont peut-être se sentir bien seuls. À l'image de Romain Attanasio et Samantha Davies, sa femme, elle-aussi isolée en pleine mer, qui ont tout de même réussi, par caméras interposées à se souhaiter un joyeux Noël. Sans oublier de s'adresser à leur fils Ruben, âgé de 9 ans, resté bien sagement en Bretagne avec ses grands-parents. "Le Père Noël a déposé des cadeaux pour lui, et on va s'appeler tous les trois pour fêter Noël à distance", a tout de même tenu à préciser son papa.

Quant au skipper Arnaud Boissières, il nous a envoyé une vidéo de sa nuit de Noël à découvrir ci-dessous.

En vidéo

Au cœur du Vendée Globe : Arnaud Boissières ouvre ses cadeaux de Noël

Un réveillon jusque dans l'espace

Cette année, en plus de parcourir la Terre, le Père Noël a fait escale à la Station spatiale internationale. La Nasa a ainsi partagé une vidéo sur son compte Twitter, où on le voit contourner l’ISS pour offrir quelques petits présents aux astronautes confinés, bien malgré eux, à 400 kilomètres de la Terre.

Et comme tout bon réveillon qui se respecte, le menu est riche pour les pandas du zoo de Berlin, avec des patates douces, des betteraves, des carottes, et bien sûr des bambous. Les ours blancs, eux, espéraient sans doute bien plus que des pommes servis sur un sapin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu à 18h : 5.900 verbalisations pour 40.000 contrôles

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter