Rodéo sauvage : deux policiers roués de coups à Valenciennes

Rodéo sauvage : deux policiers roués de coups à Valenciennes

Deux policiers ont été roués de coups à Valenciennes par une quinzaine de personnes alors qu'ils tentaient de mettre fin à un rodéo. Que s'est-il passé exactement ?

Dans une vidéo en tête de cet article, un des jeunes a pu filmer l'altercation. Une quinzaine d'habitants du quartier, pour la plupart mineurs, ont organisé un rodéo sauvage. Les policiers tentent de confisquer la moto, mais les jeunes refusent de l'abandonner. Les policiers sont bousculés. Un peu plus tard, l'un d'entre eux est poussé au sol et frappé. "Pour l'un des deux, il présente des hématomes, des douleurs au niveau de jambes parce qu'ils ont été quand même frappés, molestés. À mon avis, ce sont des violences bien portées à l'atteinte de nos collègues", affirme Arnaud Boutelier, secrétaire régional du syndicat alliance police.

Toute l'info sur

Le 20h

L'altercation a eu lieu à la Briquette, au sud de Valenciennes. Un quartier pourtant sans histoire, selon ses habitants. Seul problème depuis des années, les rodéos urbains sont très fréquents. L'intervention des policiers hier était la première depuis plusieurs mois. La patrouille avait demandé des renforts qui ne sont pas arrivés à temps.

La preuve d'un manque d'effectifs selon Jean-Noël Verfaillie, maire DVD de Marly. "Il y a un ou deux équipages de police nationale pour l'ensemble des 80 communes du Valenciennois. Forcément, quand ils se trouvent dans une situation compliquée en intervention, ils n'ont pas la capacité d'appeler du renfort", explique-t-il. Les policiers de Valencienne et de Lille manifesteront demain pour réclamer plus d'effectifs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

Lire et commenter