Rugby : le Grenoblois Timoci Nagusa prend ses 28 jours de congé paternité, une décision qui fait jaser

Rugby : le Grenoblois Timoci Nagusa prend ses 28 jours de congé paternité, une décision qui fait jaser

POLÉMIQUE - Le 11 octobre dernier, le joueur de Pro D2 Timoci Nagusa a annoncé son départ pour cause de congé de paternité après la naissance de sa fille. Une décision qui fait beaucoup parler dans le monde de l'ovalie.

Une décision qui a surpris dans le monde du rugby mais qui se trouve en conformité avec la loi française. Le 11 octobre dernier, Timoci Nagusa, joueur de Pro D2 à Grenoble, a annoncé qu'il prendrait les 28 jours de son congé paternité, et non plus 14 jours, au nom de la loi promulguée le 1er juillet dernier. Le but ? Épauler sa femme avec qui il vient d'avoir une petite fille. "J'ai pris cette décision sans hésitation, sachant que le boulot, le rugby, les fans, disparaîtront, mais seule la famille restera pour toujours", a-t-il écrit sur son compte Twitter pour expliquer son choix.

Toute l'info sur

Les Matins LCI

Une prise de position vivement critiquée par certains acteurs du monde du rugby. "Cela me dépasse un petit peu. Je trouve qu’il prend en otage son staff, il prend en otage son club", a déploré Christophe Urios, le manager de Bordeaux-Bègles. "Un sportif de haut niveau, même s’il a des contraintes fortes de performance et de vie à côté de la performance, ils ont beaucoup de temps libre à côté les mecs. Il peut très bien subvenir à sa famille tout en jouant le jeu avec son club."

Avant lui, c'est l'ancien sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André, qui a critiqué cette décision. Contrairement à Urios, celui qui officie désormais à Montpellier pointe l'impact d'un tel congé d'un point de vue sportif. "Un mois d’arrêt dans le sport professionnel et encore plus dans le rugby qui est un sport très exigeant, cela me paraît très compliqué."

Des critiques mais pas seulement

Même s'il a été critiqué par une partie du monde de l'ovalie, Timoci Nagusa a reçu le soutien du syndicat des joueurs Provale et notamment son président, Robins Tchale-Watchou. Autre soutien de poids, le maire de Grenoble, la ville où il évolue, Éric Piolle. "Allons plus loin pour démocratiser ces congés et les renforcer", a déclaré l'édile sur Twitter. 

"Soutien à Timoci Nagusa 'lumière à suivre' comme il le dit et à tous les jeunes pères qui font valoir leur droit à un congé paternité ! C’est désormais un droit formel augmenté à un mois, reste à en faire un droit réel, et non un combat, pour en bénéficier sereinement...", a de son côté relevé Marlène Schiappa, ministre déléguée en charge de la Citoyenneté et défenseure de longue date de l'égalité hommes-femmes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : Olivier Véran annonce 47.000 nouveaux cas en 24h

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Marine Le Pen juge le clip de candidature d'Eric Zemmour "passéiste et crépusculaire"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.