Saint-Sylvestre : la police sur tous les fronts

Saint-Sylvestre : la police sur tous les fronts

Malgré quelques fêtes clandestines, le réveillon de la Saint-Sylvestre a été globalement calme. Policiers et gendarmes ont procédé à 6650 verbalisations. Ils étaient plus de 100000 mobilisés dans tout l'Hexagone pour contrôler une soirée singulière.

Notre équipe a passé la nuit de la Saint-Sylvestre avec Zac et Max de police secours. Deux heures, après avoir pris leur service, ils étaient déjà appelés pour tapage nocturne. Une soirée étudiante avec au moins 25 personnes à l'intérieur d'un appartement. La jeune organisatrice demande aux policiers de sortir, mais elle aura droit à une amende et à une leçon de morale qu'elle ne semble pas disposer à entendre. Et toute la soirée, les deux policiers vont enchaîner les interventions.

Toute l'info sur

Le WE

Aurélien Cros, commissaire divisionnaire, chargé de la sécurisation du réveillon de la Saint-Sylvestre à Lille (nord), précise : "On a une mission supplémentaire d'un jour de l'An classique, qui est en plus le respect des mesures de couvre-feu. Et donc, on a, pour cela, quadrillé tout le ressort territorial avec des effectifs. Nous avons d'ailleurs interpellé une dizaine d'individus cette nuit tant pour des tirs de mortiers, que pour des refus d'obtempérer, que pour des conduites sous état alcoolique". Max et Zac ont fini leur service à cinq heures ce matin, au terme d'une nuit de la Saint-Sylvestre inédite.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Lire et commenter