Salaires, rythmes de travail : pourquoi les sages-femmes sont à bout

Salaires, rythmes de travail : pourquoi les sages-femmes sont à bout

Les sages-femmes étaient en grève depuis vendredi et jusqu'à ce soir pour dénoncer, une fois encore, leurs conditions de travail. Elles ne sont plus que 23 397, et cela ne suffit pas pour faire tourner l'ensemble des services.

C'est bien plus qu'un métier. Devenir sage-femme est souvent un choix de vie. Ce matin-là, Lisa présente le nouveau-né à son papa. Pourtant, malgré les efforts de cet hôpital de Courbeil-Essonnes, sa maternité tourne en sous-effectif : 70 sages-femmes au lieu de 90. Un salaire insuffisant, des postes non-pourvus et donc des sages-femmes obligées de compenser ces absences en travaillant plus, jusqu'à seize gardes de douze heures tous les mois.

Toute l'info sur

Le 20h

Certaines d'entre elles sont aujourd'hui en grève, mais elles travaillent. Elles sont réquisitionnées pour assurer la continuité du service public. Ilona, sage-femme depuis treize ans a déjà fait son choix. Elle va quitter le métier qui la faisait rêver. "Je ne suis pas du tout optimiste pour les maternités françaises dans les prochaines années", nous confie-t-elle. D'ici quelques mois, c'est dans la maroquinerie qu'elle espère bâtir sa nouvelle vie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Omicron : 12 cas d'infection désormais détectés en France, 38 pays concernés par le nouveau variant

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccination : le gouvernement réactive le numéro "coupe-file" pour les personnes âgées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.