Samuel Paty : un an après, le traumatisme toujours bien présent à Conflans-Sainte-Honorine

Samuel Paty : un an après, le traumatisme toujours bien présent à Conflans-Sainte-Honorine

REPORTAGE - L'assassinat terroriste de Samuel Paty avait bouleversé le pays. Un an après, où en est l'onde de choc à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) ?

C'est l'aube d'une journée difficile au collège du Bois d'Aulne en ce vendredi, dernier jour de cours. Demain, cela fera un an que le professeur Samuel Paty a été assassiné à 300 mètres d'ici. Pour les parents d'élèves et accompagnateurs, c'est impossible de ne pas y penser. "On n'y arrive pas. C'est horrible", lance l'une d'entre eux. Parmi les centaines d'élèves, un jeune garçon accepte de nous parler. Il a eu cours avec Samuel Paty. "Je trouve ça très difficile de savoir qu'il y a un prof qui s'est fait assassiner", dit-il.

Toute l'info sur

Le 13H

L'atmosphère est étrange autour du collège. Policiers ou journalistes, tous les regards sont tournés vers le bâtiment. À 10 heures, le recteur de la Grande Mosquée de Paris vient poser une gerbe de fleurs à la mémoire du professeur.

Le centre-ville est à une quinzaine de minutes à pied. D'ici, le collège et le lieu de l'attentat sont hors de vue, mais les pensées des habitants n'en sont jamais très loin. Les équipes municipales s'activent pour préparer les lieux de la cérémonie d'hommage qui aura lieu samedi à 15h30.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'OMS conseille aux plus de 60 ans et aux personnes vulnérables de ne pas voyager

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

EN DIRECT - Présidentielle : "Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.