Pollution de la mer : du coup, quelles sont les chances de retrouver du plastique dans nos assiettes ?

BIEN-ÊTRE
DirectLCI
ZOOM - une étude a démontré que sur 300 grammes de chair de moule, on retrouve en moyenne 300 microparticules de plastique. Aussi, une personne qui mange régulièrement des produits de la mer peut absorber jusqu'à onze mille pièces de plastique par an.

La pollution au plastique a des conséquences graves. Et alors qu'on parle de l'état inquiétant de nos mers et océans, de plus en plus pollués, difficile de ne pas faire le rapprochement avec nos assiettes, dans la mesure où nous consommons régulièrement des produits de la mer.  Car oui, cette pollution intègre la chaîne alimentaire et finit donc par atterrir dans notre estomac, avec potentiellement des effets sur notre santé. 

11.000 pièces de plastique ingérées par an

Prenons l'exemple des mollusques (huîtres, moules...) : ils filtrent, selon les espèces, 20 à 25 litres d’eau de mer par jour. Or au regard de la pollution grandissante, l'eau de mer compte de plus en plus de composés chimiques. Ces mollusques ingèrent donc régulièrement ces micro-particules de moins d'un millimètre. Et nous ensuite, nous les mangeons. Une récente étude vient de démontrer que sur 300 grammes de chair de moule, on pouvait retrouver en moyenne 300 microparticules de plastique.  Quand même.


Ainsi, selon les spécialistes,  une personne qui mange régulièrement des produits de la mer peut absorber jusqu’à 11.000 pièces de plastique par an. Et le problème c’est que pour l’instant, on ne sait pas trop quelles peuvent en être les conséquences. 99% de ces particules ne font que transiter par notre corps, c'est avéré. Mais quid des 1% qui reste à l'intérieur ? Et là, à date, aucune étude scientifique n'est en mesure de répondre à cette question, ce qui est pour le moins inquiétant !   

Tout savoir sur

Tout savoir sur

JT WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter