Sexe, chantage et vidéo : des ados victimes de "nudes" témoignent dans "Sept à Huit"

Sexe, chantage et vidéo : des ados victimes de "nudes" témoignent dans "Sept à Huit"

ENQUÊTE – De plus en plus d’adolescents s'envoient des "nudes", des photos de leurs corps dénudés. Des images susceptibles de faire de gros dégâts si elles se retrouvent sur les réseaux sociaux à leur insu. L'émission de TF1 "Sept à Huit" est partie à la rencontre de jeunes victimes.

De plus en plus d’adolescents s’échangent des photos et des vidéos d’eux, dénudés, via leurs smartphones, pour "séduire" leur compagnon. Ces images appelées "nudes" ont parfois des conséquences dramatiques pour ces jeunes en construction. Entre les escrocs qui peuvent utiliser ces contenus pour faire du chantage et les ex contrariés qui se vengent en les diffusant sur les réseaux sociaux, les situations de harcèlement se multiplient. L’enquête de "Sept à Huit" à retrouver en tête de cet article nous fait découvrir le parcours de plusieurs victimes qui ont accepté de témoigner avec leurs proches.

Toute l'info sur

Sept à huit

Alors qu’elle est âgée de 13 ans, Aliya joue en ligne sur son smartphone. À ce moment-là, le jeune fille est mal dans sa peau. Elle fait la rencontre d’un garçon sous le pseudo d’Alexandre. Le jeune homme, qui dit avoir 16 ans, sait parler à Aliya. Il commence par la couvrir de compliments, raconte la jeune femme, aujourd’hui âgée de 19 ans. "Il me dit ‘je t’adore, je t’aime bien, tu es super belle’. Il me flattait toujours comme à son habitude. Puis après il me disait ‘si tu ne m’envoies pas de preuve d’amour, je serai obligé de te quitter’. J’avais enfin réussi à être aimée depuis toutes ces années où on ne m’aimait pas, j’étais celle qui était moche, qui n’intéressait personne, je ne pouvais pas le perdre", explique Aliya. 

Vengeance amoureuse

La jeune fille tombe sous l’emprise d’Alexandre. Elle finit par répondre à ses demandes et lui envoie d’abord des photos de ses seins, avant de poser entièrement nue. Jusqu’au jour où le garçon lui apprend que tout est fini et qu'il s'est joué d’elle. 

Alexandre envoie alors toutes les photos et vidéos qu’il avait gardées aux élèves du collège d’Aliya. Rongée par la honte, la jeune fille commence à se scarifier. Heureusement, ses parents s’en rendent compte à temps et décident de porter plainte contre ce prétendu Alexandre. À ce jour, le garçon n’a toujours pas été identifié. Jusqu’à la terminale, Aliya a dû subir les moqueries de ses camarades. Aujourd’hui, la jeune fille dit avoir remonté la pente. Elle vient de publier un livre, "Juste une histoire de nudes", afin de raconter son histoire et d’avertir les jeunes adolescents, qui comme elle, pourraient un jour devenir des victimes. 

Du chantage qui tourne parfois au drame

Cet enfer est de nos jours vécu par de plus en plus d’ados. Et parfois, ce chantage vire au drame. Il y a six ans, Quentin s’est suicidé en se plantant un couteau dans le cœur. Il aurait été victime de harcèlement en ligne concernant des images intimes. Le jeune garçon, alors âgé de 18 ans, avait rencontré une jeune fille sur Skype qui lui avait demandé de se dénuder devant sa caméra. Quentin s’exécute. Juste après, la jeune fille lui réclame 150 euros sous peine de diffuser les images. Le jeune garçon ne trouve aucune issue et décide d’en finir avec la vie. 

Les parents sous le choc portent plainte et demandent à ce qu’une enquête soit ouverte. Grâce à l’adresse IP, les gendarmes découvrent que la jeune fille en question est originaire de Côte d’Ivoire et ferait partie d’un réseau . Quatre ans plus tard, l’affaire est classée sans suite. L’année dernière, les parents de Quentin ont demandé la réouverture du dossier et promettent de se battre jusqu’au bout pour la mémoire de leur fils, mais aussi pour que plus aucun jeune ne connaisse ce destin tragique. 

Découvrez d’autres témoignages dans l’enquête de "Sept à Huit" en tête d’article.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Plus de 200 arrestations à Melbourne lors de manifestations contre les restrictions sanitaires

Covid-19 : les experts sanitaires américains se prononcent contre une 3e dose de vaccin pour tous

Algérie : l'ancien président Abdelaziz Bouteflika est mort

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.