"Si l'école faisait son travail, j'aurais du travail" : le Medef s’excuse pour son slogan et le retire

DirectLCI
POLÉMIQUE – Face aux vives critiques du ministre de l’Education nationale et des syndicats enseignants, Pierre Gattaz, le patron du Medef, a présenté ses excuses jeudi soir et annoncé le retrait du slogan "Si l'école faisait son travail, j'aurais du travail". La formule faisait partie d'une campagne de pub sur l'éducation et la formation lancée par l'organisation patronale.

"Je m'excuse auprès des professeurs qui auraient pu se sentir visés par cette campagne, qui ne les touchait pas du tout (...) J'ai trop de respect pour eux".  Face à la polémique que son organisation avait elle-même déclenché un peu plus tôt, Pierre Gattaz a fait profil bas jeudi soir. 


Dans une vidéo publiée sur Twitter, le patron du Medef s'est en effet excusé auprès des enseignants pour avoir lancé une campagne de pub sur l'éducation et la formation et dont l'un des slogans était "Si l'école faisait son travail, j'aurais du travail".  La formule avait été vivement critiquée à la fois par les syndicats enseignants et par le ministre de l'Education nationale. Jean-Michel Blanquer avait même exigé son retrait immédiat, ce qui a été fait par le Medef.

"C'est le système qu'il faut revoir et je veux le faire avec eux (ndlr : les enseignants)", a poursuivi Pierre Gattaz dans sa vidéo, précisant que le système d'éducation actuel génère 100.000 décrocheurs par an ainsi qu'un taux de chômage de 25% chez les jeunes.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter