VIDÉO - Tempête Eleanor : risque élevé d'avalanches, une partie des Alpes à l'arrêt

DirectLCI
DANGER - La tempête Eleanor, qui a fait un mort mercredi, paralyse encore ce jeudi une partie des Alpes, avec un risque maximum d'avalanches. Le village de La Grave, dans les Hautes-Alpes, est isolé à cause de coulées. Joint par LCI, l'adjoint au maire minimise la situation.

Les massifs du Mont-Blanc, du Beaufortin, de la Vanoise, de la Haute Tarentaise, de la Haute Maurienne, du Thabor, de Pelvoux et de Champsor ont été placés ce jeudi en alerte 5, le niveau maximal, en pleine vacances scolaires, a indiqué Météo-France, dans son dernier bulletin. 


Après le passage de le tempête Eleanor, le risque d’avalanche est en effet jugé "très fort". Ce type d’événement "se produit environ tous les 3 à 4 hivers dans les Alpes du nord et centrales", explique l’institut météorologique. "On a tout le cocktail pour avoir des avalanches, des glissements de terrains et des crues", a quant à lui estimé un pompier de Haute-Savoie à l’AFP. 

Des communes des Hautes-Alpes et de la Haute-Savoie isolées

Des coulées de neige ont notamment isolé le village de La Grave (459 habitants), dans les Hautes-Alpes. Il s'agit d'une "petite coulée qui a bloqué le village", temporise le premier adjoint au maire de la commune, Régis Jouffrey. Rien d’exceptionnel pour autant, nous laisse-t-il sous-entendre. "La vie (du village) tourne au ralenti". 


"De belles chutes (de neiges) ont eu lieu fin décembre. Elles ont été réconfortantes", explique de son côté le 2e adjoint, Roland Jacob. Mais un premier épisode de pluie samedi dernier sur la neige, "a provoqué des décrochages (...) Depuis hier (ndlr : mercredi) matin, il  pleut à  nouveau sur moins de neige". Résultat : le Col du Lautaret est fermé. "Il n’y a pas de catastrophe. Personne n’est en danger", relativise l'élu, 'on est tellement aguerris qu’on fait le dos rond". Il estime que "le risque va s’éloigner cet après-midi".


En Haute-Savoie, d'après nos confrères du Dauphiné Libéré, plusieurs communes, dont Le Bouchet-Montcharvin, sont également isolées par des avalanches et des coulées de boue. "Nous sommes coupés du monde" a décrit la maire du village, Thérèse Lanaud. "Nous sommes en cellule de crise. La coulée à l'entrée de la commune est très importante et la coulée située à la sortie se trouve sous une ligne à 23 000 volts, ce qui complique les opérations d'évacuation (...) On ne sait pas vraiment comment procéder si une évacuation sanitaire s'avère nécessaire, car les moyens aériens ne peuvent pas forcément intervenir. S'il faut dégager la route en urgence, ça risque d'être compliqué", a-t-expliqué.

L'accès à la station de Val-Thorens fermé jeudi matin

À Chamonix, à Avoriaz ou encore à Val-d'Isère, de même qu'en Suisse, la plupart des domaines skiables des Alpes du Nord sont restés fermés mercredi et le resteront jeudi. "L'objectif est de mettre tout le monde en sécurité, les clients comme les personnels et de préserver le matériel", a expliqué à l'AFP le président de la section Savoie de Domaines Skiables de France, David Ponson. Des rafales ont atteint 250 km/h aux Arcs 2000 et "couplées à la pluie, cela fait pas mal de dégâts", a-t-il souligné.

En vidéo

Tempête Eleanor : la station de ski de Val Thorens ferme ses pistes

Certains accès aux stations ont aussi été fermés pour la nuit. Notamment celui de Val-Thorens (Savoie), la station la plus haute des Alpes, où la route était encore fermée jeudi matin pour pratiquer des déclenchements d'avalanches préventifs. La fin de la vigilance orange est prévue pour vendredi.

L'accès à l'Alpe d'Huez "impossible"

Autre station très fréquentée dans le département, l'Alpe d'Huez. Son accès s'avère "impossible suite à une coulée de boue sur la route", explique dans un tweet relayé par la préfecture, Météo Grenoble. Des débloiements sont "en cours" ainsi que "des tirs préventifs sur d'autres secteurs de la montée".  

Météo France prévoit la fin de phénomène pour ce vendredi à 18h00. Jusque-là, la vigilance est de mise.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter