"Un air de campagne" : ces Français qui vivent dans une zone blanche

"Un air de campagne" : ces Français qui vivent dans une zone blanche

Emmanuel Macron avait promis la fin des zones blanches pour la fin 2020. Cependant, la crise sanitaire a freiné les travaux, isolant certaines localités françaises comme dans l'Orne. Comment luttent-elles pour obtenir le réseau mobile et internet ?

À Saint-Georges-d'Annebecq (Orne), les habitants font face à une couverture réseau insuffisante et accès plus que limité à Internet. Ils se sentent pénalisés et pour faire bouger les choses, ils ont décidé de se mobiliser avec une pétition adressée au maire. Elle a été signée par la moitié de la commune, soit 80 habitants. Et c'est trop peu pour peser dans les décisions.

Toute l'info sur

Le 20h

La fin des zones blanches en France, Emmanuel Macron l'avait promise pour la fin 2020, après un accord avec les opérateurs télécom et trois milliards d'euros d'investissement. Depuis trois ans, 3 000 sites ont été identifiés dans l'Hexagone, mais la crise sanitaire a freiné les travaux. En conséquence, certains Français se sentent toujours isolés. Leur demande est pressante pour recevoir Internet, car le réseau ADSL qui passe par les lignes téléphoniques classiques est vieillissant et limité en débit.

Dans l'Orne, le département promet à un internet haut débit via la fibre d'ici 2023, mais certains habitants en ont besoin dans l'immédiat. Ils sont obligés d'aller chercher des solutions alternatives. À Mortagne-au-Perche par exemple, plusieurs communes ont investi dans un relai hertzien pour alimenter un centre de télétravail. Résultat, la connexion y est dix fois plus performante et les entreprises sont au rendez-vous.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : encore plus de 6000 cas ce jeudi, le nombre de patients hospitalisés en légère baisse

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

François Hollande réagit sur "l'indemnité inflation" du gouvernement : "C'est un bon mécanisme pour quelques mois"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.