Un libraire parisien sauvé de la banqueroute grâce à l’un de ses clients

Un libraire parisien sauvé de la banqueroute grâce à l’un de ses clients

BELLE HISTOIRE – Un client de la librairie "La Rose de Java", à Paris, a lancé une cagnotte en ligne pour sauver le magasin de la faillite. Elle rencontre un joli succès.

C’est l’histoire d’un libraire qui se bat pour sauver sa boutique, "La Rose de Java". Hubert Bouccara a ouvert il y a 32 ans cette petite librairie au cœur de Paris. Un magasin où plane la présence de son ami l'écrivain Joseph Kessel. "Il est le pilier par excellence de cette maison car la librairie lui est dédiée. J’ai nommé ma boutique 'La Rose de Java' parce que le jour de mes 22 ans, il m’a offert le manuscrit de ce livre", nous explique le libraire. Avec l’auteur, il a fréquenté Gabin, Ventura mais aussi Brassens. "Des gens remarquables, qui, pour la plupart avaient un point commun, c’était des grands pochtrons", sourit Hubert.  

Toute l'info sur

LE WE 13h

Mais à cause de la crise sanitaire et après la période des Gilets jaunes, Hubert Bouccara est au bord de la faillite. Il ne lui reste que cinq euros pour manger chaque jour. "On nous a empêchés de travailler. Un jour où j’ai ouvert pendant le deuxième confinement, j’ai été menacé de garde à vue. On n’a pas le droit de faire ça aux gens. Moi, si je ne travaille pas je fais comment pour me nourrir et payer mes frais ? Je n’ai rien d’autre", s’indigne le passionné de livres. 

Depuis le début de la pandémie, qui a contraint un temps les libraires à fermer leurs commerces, Hubert Bouccara a perdu 90% de son chiffre d’affaires. Il affirme n’avoir reçu aucune aide et n'avoir pas pu payer son loyer pendant trois mois. "Je me voyais SDF, c’était fini ! Je me voyais expulsé d’ici et de chez moi. On ne peut plus payer, on met les gens dehors. C’est comme ça que ça se passe", peste-t-il.

Un jeune étudiant lance une cagnotte en ligne

Mais le libraire peut compter sur la solidarité de ses clients pour remonter la pente. Un étudiant habitué de la boutique depuis son enfance, Paul Rodrigue, a créé une cagnotte en ligne pour sauver la boutique. "Vous donnez un euro et vous récupérez deux euros de bons d’achat chez Hubert", explique le jeune homme. Après la mise en ligne il y a un mois et demi, la cagnotte dépasse les 35.000 euros. Pour Paul, il s'agit de permettre à Hubert de tenir jusqu’à sa retraite en juin. "Comme il le mérite, et comme je crois, d’ailleurs, tout homme de son âge le mérite", souligne le jeune homme. 

Lire aussi

Les dons viennent parfois d’autres pays. "Il y a quelqu’un de Hong-Kong. C’est le bout du monde ! Qui est-ce ? Pourquoi fait-il ça ? Il y a des gens qui s’intéressent à ton histoire et qui aimeraient aider simplement. C’est étonnant", constate le libraire. Hubert Bouccara se dit extrêmement touché par toute cette mobilisation. Après des dizaines d’années de métier, il ne pensait pas avoir un jour besoin d’une telle solidarité. Du fond du cœur, il remercie toutes les personnes qui l’ont soutenu.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter