VIDÉO - Une fois n'est pas coutume, on a trouvé une usine qui quitte la Chine pour... s'installer dans le sud-ouest de la France

VIDÉO - Une fois n'est pas coutume, on a trouvé une usine qui quitte la Chine pour... s'installer dans le sud-ouest de la France

RELOCALISATION - C'est une nouvelle peu banale. Un chef d'entreprise a décidé d'implanter une partie de sa production d'accessoires en téléphonie mobile à Gaillac, en France. Jusqu'à présent, sa société était située en Chine. Nos caméras sont allées à sa rencontre.

L’entreprise est encore en travaux mais dans plusieurs semaines, ce hangar verra 25 employés s'activer. C'est là, à Gaillac, dans le sud ouest de la France, qu'Eddy Belefdil, fondateur d’Uniconcept, a décidé de rapatrier une partie de sa production d'accessoires mobiles, jusqu'à présent installée en Chine, à Shenzhen. Dès septembre, une trentaine de postes devraient être créés dans cette petite bourgade située entre Albi et Toulouse. A terme, l'employeur espère embaucher une centaine de personnes.

Des produits 20% moins chers

Lire aussi

Et le marché est porteur. Chaque mois, en France, ce sont plus d'un million d'étuis de téléphones qui sont vendus en France. "Nous faisons une bonne partie de notre chiffre d’affaires sur le marché français, il est normal que nous nous rapprochions de notre marché", nous raconte Eddy Belefdil. 

Mais ce n'est pas le seul argument de cet entrepreneur. Frais de transports, droits de douane, mais aussi manque de réactivité… Autant de raisons qui l'ont convaincu de s’implanter en France. "L’ensemble fait que nous pouvons vendre notre produit en France, 20% moins cher que si nous l’importions depuis la Chine." 

La production d'autres accessoires, comme les chargeurs, pourrait aussi arriver dans le Tarn dès 2018. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Confinement de Paris : Castex qualifie de "fadaises" les propositions parisiennes

La ville de Paris propose un confinement de trois semaines "si la situation sanitaire s'aggrave"

CARTE - Covid-19 : la liste des 20 départements sous "surveillance renforcée"

25 millions de Français partiellement reconfinés ? 20 départements en sursis jusqu'au 6 mars

"Je vous suggère de réfléchir à votre attitude" : le coup de gueule d'Alain Fischer contre un médecin refusant l'AstraZeneca

Lire et commenter