Covid : on peut désormais se faire vacciner avec Pfizer chez son médecin ou son pharmacien

Covid : on peut désormais se faire vacciner avec Pfizer chez son médecin ou son pharmacien

INJECTION - Pour relancer une campagne au ralenti, le gouvernement entend renforcer la vaccination de proximité. Pharmaciens et médecins pourront désormais vacciner avec une dose Pfizer, plus facile à stocker.

Leur mode de conservation a été simplifié. Les vaccins Pfizer/BioNTech n'ont plus besoin d'être stockés à une température extrêmement basse (-70°), un réfrigérateur suffit. Aussi, les grossistes ont commencé à en livrer ce jeudi dans les officines et les cabinets de médecins, qui peuvent désormais le conserver plus facilement. "Les études de stabilité des laboratoires ont permis de montrer qu'ils pouvaient être stockés à moins 20° pendant 14 jours et à 5° pendant 31 jours", explique Véronique Jung, pharmacienne responsable chez OCP, grossiste-répartiteur, dans le reportage de TF1 en tête d'article.

Ces livraisons ne sont que les premières d'une longue liste : près de 23.000 flacons du vaccin avaient déjà été commandés par les professionnels de santé à la veille du début de la vaccination en pharmacies et chez les médecins. "Le vaccin Pfizer doit être constitué avant d'être injecté au patient", précise Michel Barsoum, docteur en pharmacie, qui doit mélanger lui-même les vaccins avec du chlorure de sodium. Un geste rémunéré deux euros de plus par l'Assurance Maladie.

Toute l'info sur

Le 20h

Remplacer les centres de vaccination

Cette nouvelle stratégie, mise en place par le gouvernement, a un triple objectif :  remplacer  les centres de vaccination qui voient leurs portes fermer progressivement partout en France, répondre aux demandes croissantes de vaccination liées à la campagne de rappel destinées aux personnes de plus de  65 ans, et convaincre les derniers réfractaires, soit près de 7,4 millions de non-vaccinés. "Il y a des gens qui ne sont pas d'accord, mais qui petit à petit se laissent prendre", affirme Marie-Laure Alby, médecin généraliste. "Ils acceptent davantage un dialogue avec les personnes qu'ils connaissent bien." 

Lire aussi

Alors que le vaccin Pfizer/BioNTech représentait déjà près de 80% des injections en France, soit près de 75 millions de doses administrées depuis janvier 2021, cette possibilité, reposant sur la médecine de ville, risque d'accroître son quasi-monopole. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : encore plus de 6000 cas ce jeudi, le nombre de patients hospitalisés en légère baisse

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

François Hollande réagit sur "l'indemnité inflation" du gouvernement : "C'est un bon mécanisme pour quelques mois"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.