Vaccination : certains centres contraints d'annuler des rendez-vous faute de doses

Vaccination : certains centres contraints d'annuler des rendez-vous faute de doses

REPORTAGE - Aussitôt le feu vert donné pour vacciner les plus de 75 ans, les centres ont été pris d'assaut. Cette affluence est telle que certains rendez-vous doivent déjà être annulés faute de doses en quantité suffisante.

Ce mardi matin, Olivier Véran a annoncé que plus de deux millions de rendez-vous avaient déjà été pris et qu'il restait 140.000 créneaux disponibles. On constate pourtant de grandes disparités d'une région à l'autre. En effet, des rendez-vous commencent à être reportés ou annulés.

Toute l'info sur

Le monde commence à se vacciner contre le Covid-19

Dans le centre de vaccination à Chinon (Indre-et-Loire), tout était prévu pour accueillir 200 personnes par jour. Infirmières et médecins viennent sur leurs jours de congé pour constater au final qu'ils ne recevront que 300 doses pour toute la semaine. D'ailleurs, pour la semaine prochaine, le nombre de rendez-vous est revu à la baisse, car 200 doses seulement seront livrées. La gestion du planning devient alors un véritable casse-tête.

Du côté des patients, à Chinon, comme un peu partout, prendre rendez-vous sur Internet ou par téléphone relève presque du parcours du combattant. Aussi, les médecins doivent gérer au quotidien les déceptions et frustrations des patients. Au rythme actuel dans cette commune, 900 personnes seront vaccinées en deux mois. C'est quatre fois moins que prévu par l'équipe médicale sur place.

Sur le même sujet

Lire et commenter