Un centre de vaccination installé dans un lycée de La Réunion, une première en France

Un centre de vaccination installé dans un lycée de La Réunion, une première en France

COVID-19 - À La Réunion, où les élèves sont déjà de retour en classe, un centre de vaccination vient d'ouvrir à l'intérieur d'un lycée. C'est une première en France.

Au lycée Leconte-de-Lisle à La Réunion, un centre de vaccination est installé dans la salle d'examen. C'est une première. Ce centre, où les vaccins sont administrés sur la base du volontariat avec l'accord d'au moins un parent pour les mineurs, sera opérationnel jusqu'à vendredi. Le protocole sanitaire est le même que dans un centre classique. "L'autorisation parentale est obligatoire pour les moins de seize ans", explique Manuelle Galaor, agent administratif à la Croix-Rouge. La signature d'un seul parent suffit. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Dans cet établissement scolaire, 180 jeunes ont été vaccinés. Tous les élèves ont des motivations différentes. "On n'a pas besoin de sortir du cours, dans le lycée, c’est pratique, et pour sortir ensuite avec le pass sanitaire, c'est pratique aussi", estime un lycéen.  "Il y a des entreprises qui ne recrutent pas ceux qui n'ont pas le vaccin donc je préfère le faire pour être sûr", témoigne un autre. Les jeunes semblent avoir plus peur de la piqûre que des effets secondaires. "Les jeunes posent nettement moins de questions, les adultes un peu plus", rapporte Layla Badouraly, infirmière.

Deux autres centres de vaccination ouvriront dans des lycées à la Réunion

À La Réunion, 34% des jeunes âgés de douze à dix-sept ans sont vaccinés, contre 60% sur tout le territoire national. Ce centre éphémère sera renouvelé. "Il est organisé pour deux jours. Il ouvre de nouveau dans 21 jours pour la deuxième dose", lance Thierry Bussy, proviseur du lycée Leconte-de-Lisle. L'opération n'est pas seulement réservée aux étudiants de ce lycée. Les élèves des établissements alentours peuvent, eux aussi, en profiter. 

Deux autres centres de vaccination éphémères ouvriront leurs portes à La Réunion dans des lycées au cours des prochains jours. À l'appel de plusieurs collectifs antivax, une vingtaine de personnes se sont rassemblées devant l'établissement scolaire. Ils ont distribué aux passants des tracts protestant contre la vaccination au lycée. Sur un total de 9.708 classes, 42 classes du premier degré ont dû fermer leurs portes à La Réunion après la détection d'un cas de Covid au 20 août, et 68 élèves de collèges et lycées positifs au virus ont été isolés et ont suivi les cours en distanciel, selon le rectorat.

Lire aussi

Aucune classe n'a été fermée dans le second degré. En raison d'une recrudescence des cas de contamination, cette île de l'océan Indien est placée en confinement partiel de 5h à 19 h et en couvre-feu strict de 19h à 5h depuis le 31 juillet. Les indicateurs se sont améliorés depuis : mardi, le taux d'incidence était de 226 pour 100.000 habitants contre 350 au 29 juillet. Le confinement partiel et le couvre-feu sont en vigueur au moins jusqu'au 31 août.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

Covid-19 : la mortalité liée au virus aux États-Unis cette année remet-elle en cause la vaccination ?

"Danse avec les stars" : Elsa Bois, la partenaire de Michou, se sépare de son compagnon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.