Variant anglais : comment les pompiers traquent le virus dans les eaux usées de Marseille

Variant anglais : comment les pompiers traquent le virus dans les eaux usées de Marseille

REPORTAGE - À Marseille (Bouches-du-Rhône), les pompiers traquent le variant anglais du coronavirus dans les eaux usées. Comment s'y prennent-ils ?

Des unités mobiles spécialisées dans les risques techniques et bactériologiques sont déployées dans différents quartiers de Marseille. Une quarantaine de marins-pompiers traquent toutes les traces de Covid-19 dans les égouts de la ville. Ce lundi matin, ils sont intervenus dans un Ehpad de la cité phocéenne.Ils ont directement effectué un prélèvement dans les eaux usées de l'établissement.

Toute l'info sur

Le 13h

Depuis dimanche, ces marins-pompiers sont particulièrement mobilisés sur la trace du variant anglais. Si leur technique ne permet pas de le différencier par rapport à celui qui circule depuis plusieurs mois, ils sont surtout déployés dans les quartiers où l'on craint la propagation de cette nouvelle souche.

Dimanche, sur la trentaine d'habitants testés, deux se sont révélés positifs. Les prélèvements sont analysés par les marins-pompiers en étroite collaboration avec l'IHU comme ici, dans ce laboratoire au cœur de la caserne. Les résultats sont connus en 25 minutes seulement, un gain de temps considérable et aujourd'hui précieux pour tenter d'endiguer la propagation du variant anglais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Pfizer assure que l'UE sera livrée comme prévu au premier trimestre, selon Ursula von der Leyen

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter