Vers un couvre-feu généralisé à 18 heures : ce qu’en pensent les Parisiens

Vers un couvre-feu généralisé à 18 heures : ce qu’en pensent les Parisiens

Face à la perspective d'un couvre-feu national à 18 heures, de plus en plus de voix s'élèvent pour réclamer des consignes plus strictes. C'est le cas en Île-de-France qui concentre plus de douze millions d'habitants et où le virus circule très activement.

On s'orienterait vers un couvre-feu national à 18 heures. Il n'y aura plus de distinction entre les départements, que ce soit en ville ou à la campagne. Une idée qui a du mal à convaincre les Franciliens. On n'a pourtant pas le choix car les indicateurs sont inquiétants. Le taux d'incidence, soit le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants, se rapproche du seuil d'alerte maximale. Il a gagné 40 points en une semaine.

Toute l'info sur

Le 13h

Le docteur Xavier Pothet, médecin généraliste, voit défiler de plus en plus de malades dans son cabinet. Selon lui, l'enjeu est de pouvoir expliquer ce rebond. Dans tous les cas, la hausse des contaminations a déjà des conséquences à l'hôpital et en réanimation. Plus de 550 personnes sont toujours en soins intensifs en Île-de-France. Des cas graves dont le nombre augmente à nouveau au centre hospitalier Raymond-Poincaré de Garches.

Pour le professeur Djillali Annane, le couvre-feu, même avancé à 18 heures, ne sera pas suffisant pour endiguer l'épidémie. D'après lui, un reconfinement total est inévitable.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden, le jour de l’investiture, à suivre en direct demain, dès 6h, sur LCI

EN DIRECT - Covid : l'Allemagne durcit et prolonge ses restrictions jusqu'à mi-février

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Dans sa vidéo d'adieu, Donald Trump exhorte à "prier" pour le succès de l'administration Biden

Lire et commenter