"C'était tellement fort qu'on a dû se boucher les oreilles" : un village du Var frôlé par deux Rafale

"C'était tellement fort qu'on a dû se boucher les oreilles" : un village du Var frôlé par deux Rafale

FRAYEUR - Mercredi, les habitants du village du Castellet ont été surpris par le passage de deux avions Rafale, qui survolaient le village à très basse altitude.

Au milieu des oliviers, à l'entrée du village du Castellet, l'adjoint au maire constate les dégâts sur les câbles électriques endommagés mercredi, après le passage de deux avions Rafale dans le ciel varois. "On a trois câbles qui ont été sectionnés, cela a eu un impact parce qu'il y avait la ligne qui alimente le village, juste dessous", explique-t-il. Alors qu'une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie de l'air, les enquêteurs étaient sur place ce jeudi pour constater les dégâts alors que la zone est en partie brûlée.

Un peu plus haut dans le village, un habitant a été surpris lorsqu'il a entendu les deux avions voler très près de sa maison, mercredi en début d'après-midi : "C'était tellement fort qu'on a dû se boucher les oreilles, c'était vraiment impressionnant. Et puis, quand on a tourné la tête, on a vu un avion passer dans le champ assez bas, puis un câble tomber. Ensuite, un deuxième avion est passé au-dessus de la maison."

Toute l'info sur

Le 13h

Des incidents rarissimes selon l'armée de l'air

Les deux Rafale de l'armée étaient partis de la base de Saint-Dizier, en Haute-Marne, pour un exercice de vol à basse altitude. Les lignes électriques se situent à 80 mètres du sol. L'un des deux avions aurait accroché ces câbles entre deux collines, ces derniers tombant sur la route, bloquant celle-ci pendant quatre heures. "Les pompiers l'ont bloqué par sécurité. C'est 100 mètres quand il s'agit de haute-tension, du coup les pompiers ont installé un rayon de sécurité" explique un habitant du Castellet.

Les passages d'avions de chasse sont fréquents dans la région, mais personne n'en avait entendu d'aussi près : "Ça passe souvent des hélicoptères, des avions comme ceux-là, mais pas à une hauteur comme celle-là." Durant deux heures, les Castellans ont été privés d'électricité. Selon l'armée de l'air, ces incidents sur des câbles électriques sont rarissimes. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La vaccination des soignants est "une exigence éthique", selon l'Ordre des médecins

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Lire et commenter