Violences urbaines : enquête dans les quartiers de Lyon et sa banlieue

Violences urbaines : enquête dans les quartiers de Lyon et sa banlieue

REPORTAGE - Dans la nuit de samedi à dimanche, à Rillieux-la-Pape, une vingtaine de jeunes ont forcé un conducteur de bus à sortir de son véhicule avant de mettre le feu à ce dernier. D'autres incendies volontaires ont été déclenchés dans la même commune.

Des patrouilles, armes à la main. Les policiers de Lyon et de sa banlieue redoutent que la situation dégénère à tout instant. Ils sont des centaines à sécuriser les quartiers sensibles de l'agglomération. Cette nuit est plutôt calme. Quelques jeunes bravent le couvre-feu et roulent en scooter sans casque autour des fourgons. Mais ces provocations n'ont rien de comparable à l'explosion de violences survenues avant-hier soir dans la commune voisine de Rillieux-la-Pape.

Toute l'info sur

Le 20h

Une vingtaine de jeunes ont brûlé des voitures et fait descendre un chauffeur de bus avant d'incendier son véhicule. Ce matin, les dégâts sont toujours visibles, les collègues du conducteur ne cachent pas leur exaspération. "On trouve ça injuste et on se sent démuni", confie l'une d'eux. Un sentiment d'insécurité malgré la présence policière. Le chauffeur n'a pas de blessure physique, mais il est en état de choc. "Il n'était vraiment pas bien, j'étais allé le voir à l'hôpital. Je l'ai encore eu hier au téléphone, il revit la scène sans arrêt", raconte un autre collègue.

Selon le maire de la commune, ces violences sont commises par des bandes très organisées. "Ce n'est pas du tout spontané, puisqu'ils étaient tous habillés de noir, encagoulés. Certains avaient même une disqueuse thermique à la main pour scier des mâts de vidéoprotection", explique Alexandre Vincendet. Alors comment expliquer de telles scènes ? Plus de détails dans la vidéo en tête de cet article.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden assure à Netanyahu qu'"Israël a le droit de se défendre"

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Covid-19 : pourra-t-on se faire vacciner durant le week-end de l'Ascension ?

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

Roselyne Bachelot confie souffrir d'un "Covid long"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.