VIDÉO - Voilà à quoi pourrait ressembler le futur Vélib’ en 2018

DirectLCI
DEUX ROUES - Un appel d’offres est en cours pour désigner le nouvel exploitant des vélos en libre-service à Paris et en Ile-de-France. Et deux types de vélos sont en concurrence.

Dix ans après leur mise en service, les Vélib' ont connu le succès que tout le monde connaît. Mais pour 2018, ils s'apprêtent peut-être à changer de fabricant. JCDecaux, l'exploitant actuel, serait en passe de perdre le marché au profit de Smoove, une PME montpelliéraine qui fournit déjà des vélos en libre-service à Nice, Moscou et Helsinki.

Smoove favori avec son vélo connecté

La commission d'appel d'offres, qui s'est tenue mardi 21 mars, s'est pour le moment prononcée pour le fabricant Smoove. La PME française a plusieurs arguments à faire valoir pour s'adjuger le juteux contrat parisien : notamment un boîtier avec écran installé sur le guidon du vélo permet de déverrouiller plus facilement le vélo. L'écran peut également afficher des informations telles que la vitesse, la distance parcourue, ou encore le tarif de la location.


Si l’usager fait une pause en dehors d'une station, un antivol souple situé à l'intérieur de la poignée droite permet d'accrocher la bicyclette au mobilier urbain. Enfin, un détail qui peut avoir son importance : les vélos électriques, qui représenteront un tiers du parc, possèdent tous une prise USB au niveau du panier avant pour recharger son smartphone.

Des vélos qui iront plus loin

Le nouveau vélo en libre-service deviendra également "grand parisien". Des stations devraient être installées dans une quarantaine de villes de banlieue et ne seront donc plus réservées uniquement aux communes en bordure de Paris.

Lutter contre le vandalisme

Le vol et les dégradations sur les Vélib' constituent l'un des points noirs du système actuel. L'exploitant JCDecaux répare en effet plus de 50.000 vélos par an... Ainsi, plus de 8.000 vélos ont été détruits ou volés en 2016, soit plus d'un tiers du parc, selon la mairie de Paris, qui estime le coût d'un Vélib' pour la municipalité à plus de 1.700 euros par an.


En cas de changement d'exploitant, les stations, les systèmes d'accroches et la totalité du parc de vélos devront être changés en quelques semaines entre fin 2017 et début 2018. Un bouleversement à prévoir qui devrait peser dans la décision finale pour l'appel d'offres. Le nom du prochain exploitant des Vélib' sera connu le 12 avril 2017. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter