Zones vertes : faut-il moins de contraintes ?

Zones vertes : faut-il moins de contraintes ?

L'heure n'est pas à l'allègement des restrictions. Pourtant dans certains départements, les voyants sont au vert. C'est le cas notamment dans les Pyrénées-Atlantiques où le taux de contamination est l'un des plus faibles de France.

Sur la plage de Saint-Jean-de-Luz, le masque n'est pas obligatoire. Les vacanciers prennent enfin l'air, mais les contraintes liées à l'épidémie sont toujours là et rythment le quotidien. Des mesures difficiles à comprendre, dans un département où le taux d'incidence est de 58 pour 100 000 habitants, l'un des plus bas de France. Jean-Claude, propriétaire d'un restaurant dans cette commune ne veut plus se contenter de boissons à emporter. Il demande une réouverture progressive, et prend exemple sur le pays basque espagnol, où les habitants peuvent manger au restaurant dans leur ville de résidence.

Toute l'info sur

Le WE

Certains élus de l'Ouest réclament un allègement des mesures sanitaires. Mais les habitants croisés cet après-midi ne sont pas de cet avis. La maire de Biarritz partage ces craintes. Elle ne veut pas renouveler l'expérience de l'été dernier. "Il est impossible de contrôler les populations qui vont d'une région à une autre. Donc on va simplement créer un appel d'air. C'est ce qui s'est passé à un moment donné lorsqu'il y a quelques mois, nous étions justement une région beaucoup plus attractive, parce qu'avec un taux d'incidence très bas, les gens sont venus", rappelle Maïder Arostéguy. Le préfet des Pyrénées-Atlantiques a indiqué envisager des allègements dans les prochaines semaines si la situation continue de s'améliorer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Covid-19 : les réanimations à nouveau en hausse, avec 5769 patients en soins critiques

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Lire et commenter