VIDEOS - A10 inondée : l’évacuation des véhicules bloqués a (enfin) débuté

SOCIÉTÉ
NAUFRAGÉS - L’autoroute A10, qui s’était transformée en piscine dès mardi soir au nord d’Orléans, prenant au piège des centaines d’automobilistes, a été particulièrement touchée par les intempéries qui ont frappé le pays cette semaine. Ce dimanche, les opérations d’évacuation des véhicules bloqués sur la chaussée ont pu débuter.

C’était l’un des premiers points noirs de cette semaine d’intempéries sur le pays. Dès mardi, l’autoroute A10 s’était transformée en véritable piscine, prenant au piège les centaines d’automobilistes subitement bloqués au nord d’Orléans. Ces "naufragés de la route" , secourus par l'armée, avaient alors été évacués vers des gymnases pour y passer la nuit. Jusqu’à ce dimanche, impossible pour eux de regagner leur véhicule, quelque 200 voitures et 100 poids lourds, baignant dans plusieurs centimètres d’eau , étant toujours immobilisés sur l’asphalte.


Pas de date de réouverture fixée

Ce dimanche, en début de matinée, les premières dépanneuses ont pu commencer à libérer la chaussée. L’entreprise Vinci, concessionnaire de l’A10, a dû créer un corridor de 800 m de long à l'aide de 3.000 sacs de 2 tonnes de gravats chacun et l'assécher à l'aide de pompes ultra-puissantes dont certaines ont été acheminées depuis les Pays-Bas. Les opérations devraient durer la journée.


Toutefois, le retour à la normale sur cet axe particulièrement fréquenté - 40.000 véhicules y transitent chaque jour - n’est pas encore à l’ordre du jour. Les opérations de pompage se poursuivent pour tenter d'assécher les immenses poches d'eau qui coupent l'autoroute en quatre points. En outre, des travaux de terrassement viennent de s'achever pour la création d'un nouveau bassin de rétention de 5.000 m3. Vinci est dans l’incapacité d'indiquer quand l'autoroute pourra être asséchée et rouverte. 

Lire et commenter