VIDEOS - Du Loiret au Pas-de-Calais, les inondations en images

SOCIÉTÉ

CLIMAT - Après quatre jours de pluies intenses, plusieurs départements se retrouvent inondés dans le nord de la France : le Cher, l'Indre, l'Indre-et-Loire et surtout le Loiret qui a été placé en alerte rouge crues en raison de la hauteur exceptionnelle du Loing, un affluent de la Seine.

Le Loiret en alerte rouge
C'est dans le Loiret, où il est tombé en 72 heures l'équivalent de 20 jours de précipitations, que se concentraient les plus grosses difficultés mardi soir. La préfecture a annoncé la suspension totale des cours et activité péri-scolaires ce mercredi dans tous les établissements. Sur l'autoroute A10, fermée depuis le péage de St-Arnoult-en-Yvelines en direction d'Orléans, 650 automobilistes se sont retrouvés bloqués, selon les autorités. 500 devraient passer la nuit dans des gymnases à Orléans. Trois établissements pour personnes âgées ont également dû être évacués et près des deux tiers des communes du département sont touchées par les crues, selon les pompiers. Les quelque 300 pompiers mobilisés ont procédé à plus de 2000 interventions depuis le début des intempéries. 
 

Dans l'Yonne, plusieurs centaines de maisons évacuées
Près de 80 routes ont été coupées ou inondées et une ligne TER interrompue autour d'Auxerre, selon la préfecture. Les pompiers se disent "submergés" avec plus de 450 interventions depuis lundi midi. "On n'a jamais connu ça. Il y avait déjà eu des inondations en 84/85 et en 2001 mais là on a sept à huit hameaux inondés sur 14", a témoigné Cyril Boulleaux, maire de Villeneuve-sur-Yonne, commune de 5.400 habitants. Plusieurs établissements scolaires resteront fermés mardi dans la région. Selon Météo France, le cumul des précipitations entre lundi et mardi matin atteint 25 millimètres sur l'ensemble du département, soit 25 litres d'eau au mètre carré - 40 à 50 litres localement.

Pagaille dans les transports du Nord
Dans le Nord, notamment à Lille, les pluies ont provoqué la coupure d'une ligne de métro. Une ligne de bus de substitution a été mise en place. Le trafic SNCF est également très perturbé. "En raison de l'arrachement d'un caténaire entre Hénin-Beaumont et Dourges provoqué par les intempéries, la circulation est interrompue entre Lille et Lens via Ostricourt jusqu'à nouvel ordre", a indiqué à l'AFP un porte-parole régional de la SNCF.

L'Ile-de-France inondée
En Ile-de-France, le RER D et la ligne R du Transilien entre Paris, Melun et Monterau ont été touchés avec des retards et quelques suppressions de trains. En Seine-et-Marne, toujours en vigilance orange, une vingtaine de routes ont été partiellement inondées et deux voies SNCF ont été coupées. A Paris, la Seine a atteint 3,82 m, obligeant à fermer la voie Georges-Pompidou, et pourrait atteindre 4,30 m dans la journée. Dans le sud du Val-de-Marne, cinq communes ont été touchées avec une centaine de pavillons inondés et quelques voies communales fermées.

EN SAVOIR + >>  Risques d'inondations à Paris : faut-il s'inquiéter d'une crue de la Seine ?

 Les pompiers submergés en Meurthe-et-Moselle
Les pompiers ont procédé à une cinquantaine d'interventions notamment à des évacuations de personnes, causées par une forte montée de deux cours d'eau, "dans un triangle entre les communes de Trieux, Briey et Jœuf".

Selon le ministère de l'Intérieur, 3 000 sapeurs-pompiers ont été engagés la nuit dernière "dans 4 500 interventions sur l’ensemble du territoire national, pour porter secours aux habitants touchés par les fortes intempéries qui traversent la France".

Lire et commenter