VIDEOS - Menacé de mort par Daech, il déclare en direct le "djihad spirituel" aux terroristes

VIDEOS - Menacé de mort par Daech, il déclare en direct le "djihad spirituel" aux terroristes

Société
DirectLCI
TELEVISION - Mohammed Chirani , consultant en politiques publiques et spécialiste de la radicalisation, a souhaité répondre à l'Etat islamique, qui selon lui le menace de mort : "Je ne vous crains pas".

Six jours après les attentats, Mohammed Chirani, consultant en politiques publiques et spécialiste de la radicalisation, était venu sur le plateau d'iTélé pour lancer un message aux terroristes. Dans un discours prononcé en arabe et en français, il avait déclaré ceci : "Dieu donne raison à ceux qui ont la parole juste et égare les ignorants comme vous. (…) Vous ne pourrez pas nous mettre dans la guerre civile parce qu'on va rester unis. On va vous combattre avec le Coran, ce sera le ‘djihad spirituel' contre vous. Dites à vos bâtards identitaires qui vous ont rejoint, qui ont trahi la France, qui ont brûlé leur passeport que nous, on embrasse nos papiers, on aime la France. Parce qu'on aime Dieu et son prophète, on aime l'humanité".

Cinq jours plus tard, Mohammed Chirani était de retour sur les plateaux de télévision, cette fois sur celui de BFMTV. Il racontait alors à Ruth Elkrief faire l'objet de menaces de mort. "Aujourd'hui je suis menacé par Daech. Aujourd'hui, je me réveille le matin et je trouve ce message : "Tu es blacklisté, mécréant. Premier sur la liste à abattre. À bientôt, cache-toi sous ton lit, on viendra te chercher".

"Face au terrorisme, on ne cède pas à la peur"

Une menace à laquelle Mohammed Chirani a également souhaité répondre : "Je voudrais m'adresser à ceux qui m'ont menacé et leur dire les yeux dans les yeux : je ne vous crains pas. Je n'ai demandé aucune protection policière, je me mets sous la protection de Dieu. (...) Face au terrorisme, on ne courbe pas l'échine. (…) Face au terrorisme, on ne cède pas à la peur. À ces gens-là qui salissent notre religion, je le redis une nouvelle fois : nous, musulmans de France, dans notre majorité écrasante, notre allégeance spirituelle elle va vers Dieu, notre allégeance citoyenne, patriotique, elle va vers notre nation, la France. Vous, les imposteurs, les ingrats qui avaient renié votre patrie (...), je vous déclare le djihad spirituel et citoyen. C'est une religion de paix et de miséricorde mais vous êtes en train de la pervertir, vous êtes en train de nous salir devant le monde entier (…) Et si je meurs, rendez-vous dans l'autre vie, Dieu reconnaîtra les siens (...) et vive la France, vive la République".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter