Vie de famille : que pensent les parents du service national universel pour les jeunes ?

Vie de famille : que pensent les parents du service national universel pour les jeunes ?

ENCADREMENT - Le service national universel pour les jeunes a été présenté en Conseil des ministres dans la matinée du 27 juin 2018. Résultat : les parents sont pour !

Le gouvernement a présenté mercredi les grandes lignes du futur service, dont les modalités seront précisées à l'issue d'une consultation de la jeunesse : un service civique d'un mois obligatoire aux alentours de 16 ans, suivi d'un engagement sur la base du volontariat. Le service national universel concernerait 800.000 jeunes dès 2019 et se coordonnera en deux phases : une phase d'"intégration" de 15 jours en hébergement collectif qui permettra le "brassage social", suivi d'un temps 

d'engagement de 15 jours "plus personnalisé" en petits groupes, pas nécessairement en internat. Cette séquence se déroulera en partie pendant les vacances scolaires. 

Objectif affiché de cette promesse de campagne d'Emmanuel Macron : initier un service qui "soit utile à la société mais aussi au jeune qui le fera", dans une logique de "l'engagement et du savoir-vivre ensemble", souligne la présidence. 

Toute l'info sur

Le 13h

Lire aussi

Et les parents, qu'en pensent-ils ? À Lille, ils sont favorables à cette mesure. La plupart d'entre eux estiment, en effet, qu'elle améliorera l'encadrement des jeunes et permettra de leur redonner de la valeur. Le service national universel leur apprendra également à vivre avec des personnes de leur âge. Comment serait-il organisé ? On en parle avec Julien Roux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - L'exécutif veut "tout faire pour éviter un confinement national"

Qui sera vacciné et quand ? Les dates à connaître du calendrier vaccinal

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

25 millions de Français partiellement reconfinés ? 20 départements en sursis jusqu'au 6 mars

Lire et commenter