Villejuif : Dominique et sa chienne Bip Bip ont enfin trouvé un logement

Villejuif : Dominique et sa chienne Bip Bip ont enfin trouvé un logement

DirectLCI
LA BELLE HISTOIRE - SDF de 57 ans, Dominique vivait depuis six mois dans sa voiture en compagnie de sa chienne. Grâce à la mobilisation des internautes sur les réseaux sociaux, à des amis et à la mairie de Villejuif, le quinquagénaire a enfin un toit sur la tête, raconte Le Parisien.

Un nouvel appartement pour une nouvelle vie. Dominique, 57 ans, agent de régulation en contrat précaire, et sa chienne Bip Bip ne dormiront pas à l'arrière de leur vieille Renault Mégane cet hiver, comme ils le faisaient déjà depuis six mois. Le quinquagénaire redoutait le froid et le vent qui commençaient à se faire bien sentir depuis quelques jours. Selon Le Parisien, qui avait publié un premier reportage sur Dominique, grâce à l'élan de générosité né autour de sa situation, le sans domicile fixe a trouvé un appartement lundi, dans le quartier des Lozaits à Villejuif (Val-de-Marne). 


C'est à la mairie de la ville qu'il doit cet appartement. Elle le lui loue en échange d'un loyer "à la hauteur de ses moyens", écrit Le Parisien. Dominique vient de signer un bail et il restera dans cet appartement "jusqu'au traitement de son dossier de logement", actuellement en cours d'instruction. "Il était temps", confie le quinquagénaire au quotidien. "La nuit dernière, on a sacrément dégusté". Cet appartement est une bénédiction, dit-il.

Et si les choses semblent commencer à s'éclaircir pour Dominique c'est grâce à Djelloul, un jeune homme de 23 ans, avec qui il a travaillé et qui a décidé de faire une vidéo pour tenter de sensibiliser le public sur la situation du sans domicile fixe. La vidéo a été postée le 1er novembre dernier sur Facebook et a enregistré plus de 10 000 vues en une semaine. Après le portrait réalisé par Le Parisien, des centaines de témoignages de soutien sont arrivés, certains internautes étant même allés rendre visite à Dominique dans sa voiture garée sur un parking de la cité Delaune à Villejuif. "Fallait voir, les voitures faisaient la queue jusqu'à une heure du matin, chargées de vêtements, de duvets, de nourriture", raconte Dominique. "Sans [Djelloul], je ne sais pas où on serait", confie l'homme.


Le maire LR de Villejuif, Franck Le Bohellec, affirme que ses services ont "établi les relations avec les différents acteurs nécessaires à la gestion de la situation" de Dominique. Des associations l'aideront même à équiper son logement. Un dénouement, "bien au-delà de mes espérances", conclut le quinquagénaire. 

Plus d'articles

Sur le même sujet