Violences faites aux femmes : Castex présente une série de nouvelles mesures

Violences faites aux femmes : Castex présente une série de nouvelles mesures

MOBILISATION - En cette Journée de l'élimination de la violence à l'égard des femmes, de nouvelles mesures ont été actées. Le Premier Jean Castex a annoncé, jeudi 25 novembre, la création de places d'hébergement, le déploiement de téléphones grave danger et le lancement d'une semaine de l'égalité fille-garçon à l'école.

C'est "la grande cause nationale" du quinquennat d'Emmanuel Macron. En France, plus de 220.000 femmes en moyenne par an sont victimes de violences conjugales. Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon ou ex-conjoint. À la date du 16 novembre, 101 féminicides ont été dénombrés sur le territoire français depuis le 1er janvier 2021 par le collectif "Féminicides par conjoint ou ex-conjoint". L'an dernier, le triste seuil symbolique des 100 morts avait été franchi la même semaine.

Lire aussi

À l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le Premier ministre Jean Castex a arrêté, jeudi 25 novembre, de nouvelles mesures. Celles-ci visent à "renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences". "L'effort d'ouverture de nouvelles places sera poursuivi, et 1000 nouvelles places d'hébergement seront ouvertes en 2022, avec un financement équivalent à celui prévu en 2021 afin de permettre un accompagnement de qualité", a indiqué Matignon, qui rappelle qu'"en tout, 9000 places seront dédiées à l'accueil des femmes victimes de violences fin 2022".

Par ailleurs, 5000 "téléphones grave danger" seront rendus disponibles en 2022, dispositifs "qui ont fait leurs preuves et qui sont efficaces pour protéger les victimes de leur agresseur", selon ses services.

Une semaine de l'égalité fille-garçon dès 2022

Le Premier ministre a encore annoncé le lancement d'une "semaine de l'égalité entre les filles et les garçons (...) dès l'année prochaine à l'école la semaine du 8 mars". "Une semaine permettra aux enseignants et aux élèves de se mobiliser autour de projets forts sur l'égalité entre les filles et les garçons, et d'en appréhender les différentes facettes", poursuit Matignon, en précisant que le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer en détaillera "les modalités et le contenu".

En vidéo

Violences conjugales : vers des plaintes à domicile

"Grande cause du quinquennat, le combat contre les violences faites aux femmes est au cœur de l'action du gouvernement", assurent les services de Jean Castex. Parmi les mesures qui sont déjà en vigueur, Matignon cite "la mobilisation collective" par le signalement des violences par le numéro de téléphone 3919, l'amélioration du dépôt de plainte "à l'hôpital dans 215 établissements hospitaliers", "l'orientation des victimes dans les commissariats et gendarmeries", "la mise à l'abri des victimes de violences" avec "l'accès au logement social des femmes victimes de violences" ou la protection des "victimes de leur agresseur" avec "1000 bracelets anti-rapprochement disponibles depuis le début de cette année".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : deux morts, une personne toujours portée disparue

EN DIRECT - "Je crois profondément que les Français vont pouvoir passer des fêtes de Noël sereines", affirme Macron

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Vaccins, formes graves... L'OMS rassurante sur le variant Omicron

"Koh-Lanta" : ce sont Ugo, Claude et Laurent qui s’affronteront sur les poteaux en finale

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.