Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian dévoile son plan

Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian dévoile son plan

DirectLCI
DÉFENSE - La Défense a annoncé mardi un plan d'action pour lutter contre les violences sexuelles et le harcèlement dont sont victimes les femmes militaires. Jean-Yves Le Drian a dans le même temps affirmé l'importance de poursuivre la féminisation des armées. Metronews fait le point sur les principales mesures énoncées.

Les femmes désormais autorisées à bord des sous-marins
Le ministre de la Défense a annoncé l'ouverture aux femmes des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) - dernier bastion masculin de la défense - à bord desquels trois femmes officiers pourront embarquer pour la première fois en 2017.

Ouverture d'une cellule spéciale
Baptisée Thémis, cette cellule va être mise en place "afin d'être à l'écoute, d'encourager, mais aussi d'initier les actions à entreprendre à la fois par les victimes et par le commandement", a indiqué le ministre.

Une prévention renforcée
Pour ce faire, des articles relatifs aux harcèlement moral et sexuel du statut des fonctionnaires seront transposés dans le Code de la défense. Un droit à la "protection juridique" sera également ouvert pour les victimes de tels agissements. Un effort doit aussi être entrepris pour mieux organiser la mixité des personnels, avec "la séparation des sanitaires et des chambrées" lors de la rénovation des bâtiments militaires.

Plus de transparence
Une "plus grande transparence" sera en outre organisée avec la publication de "statistiques annuelles, publiques", des cas recensés. La chaîne des sanctions à l'encontre des auteurs de violences et de harcèlement, qui peuvent aller de l'inscription au dossier à la radiation, doit enfin être "clarifiée".

Plus d'articles