Vive émotion dans le village d'Avesnes-sur-Helpes après l'incendie de son église

Vive émotion dans le village d'Avesnes-sur-Helpes après l'incendie de son église

CATASTROPHE - Un feu, dont l’origine pourrait être criminelle, s’est déclaré ce lundi de Pâques en fin d’après-midi dans la collégiale Saint-Nicolas. Les réactions des habitants, recueillies par TF1, étaient nombreuses ce mardi matin.

Une vague d'émotion a déferlé dans la petite ville d'Avesnes-sur-Helpes. Un incendie s'est déclaré dans l'édifice religieux de la commune ce lundi de Pâques vers 18 heures et a provoqué d'importants dégâts matériels sans pour autant endommager la structure. Localisé dans la nef, le feu a été éteint par les pompiers vers 19 heures.

Les habitants se sont rassemblés nombreux devant l'église ce mardi matin. "Nous ne sommes plus respectés dans notre foi", déplore une pratiquante. "On touche à quelque chose qui est précieux pour nous. C'est un lieu de recueil important pour notre commune et notre région, car c'est un bâtiment classé monument historique", rappelle un autre. Cette église a même bercé l'enfance de certains. "J'ai fait mon baptême, ma communion dedans", relate un passant. 

Des reconnaissances sont en cours afin d'identifier d'éventuelles œuvres à préserver. "On porte atteinte aux œuvres de nos ancêtres", regrette Benjamin Sellier, le prête qui célébrait la messe de Pâques la veille du départ de feu. "Comme le magnifique autel latéral en bois ; de la boiserie du XVIIIᵉ siècle. C'est un déchirement du cœur en ce lundi de Pâques", dit-il. 

Toute l'info sur

Le 13h

La piste de l'accident écartée

Pour l'heure, la cause de l'incendie "n’est pas encore connue de manière certaine mais la piste d’un dysfonctionnement électrique est écartée", note la procureure d'Avesnes-sur-Helpe, Cécile Gressier, qui a ouvert une enquête

Selon la députée LREM Anne-Laure Cattelot, pas de doute, il s'agit d'un acte délibéré. "Incendie volontaire dans l’église de ma commune... la Collégiale d’Avesnes-sur-Helpe dans le Nord... une honte... un lundi de Pâques. Un tas de chaises incendiées dans le chœur selon notre maire. Les auteurs doivent être retrouvés et répondre de leurs actes", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

La gendarmerie d'Avesnes-sur-Helpes, en charge d'enquêter, tranchera dans les prochains jours. "On a pu repérer grâce aux vidéos les allers et venues de certaines personnes", commente le maire Sébastien Séguin. "On attend les résultats de l'enquête." 

Lire aussi

Depuis hier, les messages de soutien pour les habitants se multiplient sur les réseaux sociaux. "Pensées et solidarité émues pour les catholiques du Nord", a écrit le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur son compte Twitter, avant de se rendre sur place ce mardi matin pour constater l'ampleur des dégâts. "Je sais la tristesse éprouvée par les Avesnois. Ils ont tout mon soutien", a-t-il ajouté.

L'édile a indiqué vouloir renforcer la sécurisation de sa commune notamment autour de l'église Saint-Nicolas. 

Découvrez la version podcast de l'émission "Brunet Direct"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d’écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Du lundi au vendredi, de 10H00 à 12H00, le présentateur prendra le temps d’analyser et de mettre en perspective les grands sujets d’actualité. Grande nouveauté de la rentrée, les téléspectateurs pourront intervenir en direct, interagir avec les invités en plateau pour livrer leurs points de vue et leur vécu. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le vaccin Johnson & Johnson en suspens en Europe, un décès suspect après une injection aux États-Unis

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Variant brésilien : comment éviter sa propagation en France ?

Lire et commenter