Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Depuis ce samedi, il est désormais possible de se promener à 20 km de chez soi et ce pendant trois heures. Une liberté qui ne doit pas nous faire oublier que nous sommes toujours en confinement. Les attestations sont donc encore obligatoires.

DOCUMENT - La France se déconfine progressivement. À partir du 28 novembre, alors que les commerces non-essentiels rouvrent, il est toujours nécessaire de se déplacer avec une attestation. Voici les détails de celle qui vous est désormais demandée en cas de contrôle.

C'est un réflexe qu'il faut encore conserver. Depuis minuit, dans la nuit du vendredi 27 novembre au samedi 28 novembre, bien que tous les commerces rouvrent, les déplacements restent "fortement contraints", prévient le ministère de l'Intérieur. Et l'attestation est "obligatoire pour toutes les sorties du domicile", peut-on lire sur le site où la nouvelle attestation est téléchargeable. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Alors que ce samedi les commerces dits "non essentiels" sont enfin autorisés à lever le rideau après quatre semaines de fermeture, que les lieux de culte vont à nouveau pouvoir tenir les offices, c'est donc ce nouveau document, que vous pouvez obtenir ici (en format pdf), qu'il vous faut présenter en cas de contrôle. 

Sur les neufs motifs de sortie, le 2e a été modifié dans l'actualisation de ce document. Terminés donc les déplacements uniquement "pour effectuer des achats de première nécessité". Pour cette nouvelle étape de l'allégement du confinement, vous avez désormais la possibilité de vous déplacer "pour se rendre dans un établissement culturel autorisé ou un lieu de culte ; déplacements pour effectuer des achats de biens, pour des services dont la fourniture est autorisée, pour les retraits de commandes et les livraisons à domicile".

La case n°6 évolue aussi. À partir de ce samedi 28 novembre, le rayon de 1km ayant été revu à la hausse ainsi que la durée des sorties, c'est ce motif qu'il vous faut cocher pour les "déplacements en plein air ou vers un lieu de plein air, sans changement du lieu de résidence, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile, liés soit à l’activité physique ou aux loisirs individuels, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie".

Lire aussi

Pour rappel, cette attestation, également disponible via l'application Tousanticovid, demeure indispensable au moins jusqu'au 15 décembre, date à laquelle est fixée la fin du confinement si les conditions sanitaires le permettent. 

Le non-respect de ces mesures entraine, une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention)
, pour une première infraction. En cas de récidive dans les quinze jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention)
. Enfin, si 3 infractions sont constatées en trente jours, c'est une amende de 3750 euros et une peine de 6 mois d'emprisonnement. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Une troisième vague fatale" en mars : l'inquiétude du président des urgentistes

EN DIRECT - Dès son entrée à la Maison-Blanche, Biden prendra 17 mesures présidentielles pour effacer le bilan de Trump

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Lire et commenter