Voies sur berges à Paris : Hidalgo signe un nouvel arrêté de piétonnisation

DirectLCI
ELLE PERSISTE (ET SIGNE) - Invitée sur France Inter ce jeudi, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé avoir signé, "en concertation avec l’Etat et avec le préfet de police" un nouvel arrêté de piétonnisation des voies sur berges rive droite dans le centre de la capitale. Elle a dans le même temps écarté l'idée d'un plan alternatif évoqué par Valérie Pécresse lundi.

Le 21 février dernier, le tribunal administratif de Paris a annulé la délibération du Conseil de Paris piétonnisant les voies sur berge, car une étude d'impact "comportait des inexactitudes, des omissions et des insuffisances concernant les effets du projet". Une décision dont la mairie de Paris a fait appel. 


Invitée sur France Inter ce jeudi matin, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé avoir signé un nouvel arrêté de piétonnisation des voies sur berges rive droite dans le centre de la capitale. "J'ai pris un nouvel arrêté en tenant compte de ce qu'a dit le tribunal. Un nouvel arrêté qui est sorti hier et qui a été décidé en concertation avec l’Etat et avec le préfet de police pour pouvoir maintenir les berges piétonnes." Le tribunal "nous disait qu'il aurait fallu viser un autre texte que celui 

que nous avions visé, notamment des textes en rapport avec l'attractivité touristique, la qualité de vie des habitants", a rappelé Anne Hidalgo.


Dans le même temps, elle s’est exprimée sur cette décision du tribunal administratif et sur l'appel, non suspensif, fait par la mairie : "Je crois qu’il n’y a pas vraiment une volonté des Parisiens qu’elles reviennent (ndlr : les voitures sur les voies sur berges), mais je suis respectueuse du droit. Nous faisons bien évidemment appel de ce jugement car il est pour nous contestable." Cet appel sera jugé dans plusieurs mois.

55% des Parisiens soutiennent cette piétonnisation des voies sur berges.Anne Hidalgo sur France Inter.

Pour appuyer sa position en faveur de la piétonnisation des voies sur berges, la maire PS a commenté un sondage effectué par l'Ipsos mercredi, à sa demande. "Hier, l’Ipsos a sorti un sondage fait à Paris qui indique que 66% des Parisiens soutiennent la politique que je conduis en matière de réduction de la place de la voiture pour améliorer la qualité de l’air. 55% des Parisiens soutiennent aussi cette piétonnisation des voies sur berges. Cela va dans le sens de l’histoire" a-t-elle ainsi commenté.


La maire de Paris a également balayé d’un revers de la main la proposition alternative de Valérie Pécresse dévoilée lundi, à savoir un accès aux voies sur berges pour les voitures en semaine, sur une seule voie et à 30 km/h, pour un accès totalement réservé aux piétons et aux vélos le week-end et en période de vacances scolaires. Une proposition qu'Anne Hidalgo a jugée "totalement inopérante et irréaliste".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter