VTC contre applis de commande de taxis : quelles différences ?

DirectLCI
APPLICATIONS - Pour reprendre du poil de la bête face aux VTC, les taxis licenciés ont décidé de lancer leur offre sur les smartphones à travers huit applications agréées. Quelle est leur offre ? Quelles sont les différences avec des services comme Uber ou Chauffeur Privé ? Découvrez notre comparatif.

De quoi reprendre l'avantage sur les VTC ? Le gouvernement a lancé ce mardi le site Le.Taxi, qui répertorie une liste d’applications de commande de taxis agréées par le gouvernement. Pour le moment, seules six villes en bénéficient : Aix-en-Provence, Marseille, La Rochelle, Montpellier, Rennes et Paris. Niort (Deux-Sèvres) et Lyon sont sur la liste d’attente. 


Pour séduire le client, le gouvernement a opté pour la diversité et propose aujourd’hui huit applications disponibles sur l’Apple Store et Android. Parmi elles, TedyCab, Zaléou et Paris Taxis, que LCI a testées. Si leur offre se différencie de Uber et de Chauffeur Privé, et proposent des options utiles, il n'est pas sûr que cela suffise à convaincre les habitués du VTC.


Contrairement à Uber, c’est à vous de choisir votre chauffeur en cliquant sur les icônes de taxis distillées sur la carte. Et puisque vous avez le choix, les concepteurs ont décidé de créer des fiches pour chaque conducteur. Il est ainsi possible de connaître en amont la note moyenne du chauffeur de taxi, mais aussi les options de son véhicule. 


Nombre de sièges, air conditionné, accès pour les handicapés, présence d’un siège enfant, animaux acceptés, ou encore circulation par les autoroutes, tout est indiqué. Sur l’application Zaléou, vous pouvez même sélectionner en amont les critères afin d’épurer la carte afin de commander un taxi "sur mesure" pour vous et ainsi éviter les mauvaises surprises.  

Avec ses applications agréées, finis les paiements en ligne

Idem pour le paiement : la fiche du chauffeur indique si ce dernier accepte les chèques, la carte bancaire ou, plus précisément encore, l'American Express. Des options bien pratiques, mais qui ne font pas forcément le poids contre les applications de VTC : avec son design étudié et dynamique, seule Paris Taxis est digne de ses grands concurrents, aux antipodes de Zaléou qui  joue la carte de la simplicité avec sa carte et ses deux onglets "Options" et "Evalution" en bas d’écran.


Avec TedyCab, il est contrairement, à Uber, impossible de commander un taxi pour un proche qui ne vous accompagne pas. L’application détermine un périmètre restreint à partir de la géolocalisation de votre téléphone, réduisant l’offre aux taxis à proximité. Autre inconvénient de taille, l’impossibilité d’enregistrer ses coordonnées de paiement en ligne : avec ces trois applis agréées par Le.Taxi, le montant de la course n'est pas directement prélevé de votre compte en banque, mais c'est à vous de directement la payer auprès du chauffeur. Il faut donc vous assurer d'avoir un moyen de paiement avec vous. 


Ce à quoi s’ajoute un autre problème : le prix de la course… impossible à déterminer à l’avance. Car si vous indiquez l’endroit où le chauffeur doit venir vous chercher, vous n’indiquez pas où il doit venir vous déposer. Pour le moment, seule l’application Triperz propose la fonction "Estimation". Sans doute un handicap pour séduire les fidèles utilisateurs des VTC.

VIDEO - Grève des taxis : "le but, c'est d'en appeler aux pouvoirs publics"

En vidéo

Grève des taxis : "le but, c'est d'en appeler aux pouvoirs publics"

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter