VU DE TWITTER - "Les kilos pris pendant les fêtes me sont bien utiles" : l'humour des Twittos résiste malgré tout à la tempête Eleanor

DirectLCI
#ELEANOR - La tempête Eleanor continue de balayer la moitié de la France, mercredi matin. La Bretagne, la Manche, le nord et la région parisienne n'ont pas été épargnés avec des rafales à 120km/h, privant 200.000 foyers d'électricité. De quoi faire réagir (parfois dans la démesure) les internautes, qui n'en n'ont pas perdu leur humour pour autant.

Si la tempête Eleanor a balayé la moitié de la France, l’humour des internautes, lui, n'a pas bronché. Le sujet était l’un des plus discutés ce mercredi matin sur Twitter. Il faut dire qu'une région comme l'Île-de-France n'a pas l'habitude de ces rafales, contrairement au sud-est qui essuie plusieurs fois dans l'année le Mistral ou la Tramontane.


Ainsi, pour certains d'entre eux, la nuit fut courte, préférant garder un œil sur les volets qui claquent et les bourrasques violentes par endroits. Naturellement, ça a donné lieu à quelques pépites. Des échanges surprenants, des gifs hilarants... 

En voici quelques uns, pêle-mêle. 

Si les congés se prolongent pour certains (jusqu'au 8 janvier, ndlr) pour d'autres, le réveil a été compliqué. "Une semaine pour bien se reposer. Et une nuit pourrie pour la reprise. Déjà en déficit de sommeil en 2018", râle un internaute.

En scrollant le fil Twitter, on se rend compte que certains ont légèrement exagéré la situation. Légèrement. "Le vent cette nuit c'était incroyable. Les murs de ma chambre tanguaient carrément ! J'ai eu trop peur", raconte l'une d'elles. "Cette nuit, je n'étais pas bien, à imaginer le toit qui s'arrache et me retrouver dehors à m'envoler tellement je suis p'tite".

Noël, ça a été l'occasion pour le plus grand nombre d'entre vous de partager de belles et grandes tablées bien garnies. De quoi y voir un avantage avec cette météo. C'est en tout cas ce que retient cet internautes : "Les quelques kilos pris pendant les fêtes me sont finalement bien utiles". 

Mais Noël c'est aussi des chants. Et il y en a un qui colle parfaitement au thème. "Ça chante des "vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver" et ça vient pleurer dès que ça souffle. Va falloir être un peu plus cohérent". Cet internaute, dans le fond, n'a pas tord.

Les plus téméraires ont lâché leur couette pour aller au travail. Et ce matin, la crainte n'était pas de retrouver son patron et ses collègues, non. "Je vais devoir aller au bus à pied, j'vais m'envoler avec le vent", résume ce twittos.

Allez, joyeuse rentrée 2018 !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter