Wagons-bars TGV : la CGT et FO appellent à un mouvement de grève le 2 juillet

SOCIÉTÉ

SOCIAL - Les syndicats CGT et FO appellent les personnels du groupe Newrest, chargés du service des wagons-bars TGV, à la grève, le 2 juillet prochain. Ils veulent notamment dénoncer des problèmes persistants dans l'avitaillement des trains affectant les conditions de travail.

Si vous devez prendre le train le 2 juillet prochain, il vous faudra prendre vos dispositions : les wagons-bars TGV risquent d'être en grève. Les syndicats CGT et FO appellent en effet les personnels du groupe Newrest, chargés du service des wagons-bars TGV, à cesser le travail. 

Ils souhaitent tirer la sonnette d'alarme au sujet des conditions de travail ainsi que sur les problèmes persistants dans l'avitaillement des trains, alors que la ligne à grande vitesse Paris-Bordeaux va permettre aux usagers de gagner une heure de trajet sur cette même ligne à partir du 2 juillet prochain.

Lire aussi

Les revendications

Cet appel à la grève concerne les personnels de Newrest Wagons lits et Facilit'rail, deux filiales du groupe Newrest chargées respectivement du service restauration à bord des TGV et de la chaîne d'approvisionnement et de logistique. Les deux syndicats totalisent environ 45% des voix aux dernières élections internes, d'après la CGT. 

Les deux organisations syndicales ont décidé de faire cet appel car elles estiment que les engagements pris pour améliorer les chargements des trains, en avril dernier à l'issue de six jours de grève unitaire (CGT, FO, SUD, CFDT), n'ont pas été tenus. L'avitaillement, à "flux tendu", est parfois opéré par une majorité d'intérimaires, qui "mélangent tout", affirme Bruno Poulet (CGT).

Dans un tract commun transmis ce mardi à l'AFP, les syndicats mettent en cause la "politique de recherche d'économie chez Facilit'rail qui engendre du sous-emploi et une dégradation des conditions de travail des roulants et des sédentaires". Ils demandent également leur rattachement à la convention collective du rail, plus favorable que celle des cafeterias. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter