Whatsapp : "Ikea vous offre gratuitement un bon de 500 euros" : ne l'ouvrez pas, ce message est une arnaque !

Whatsapp : "Ikea vous offre gratuitement un bon de 500 euros" : ne l'ouvrez pas, ce message est une arnaque !

VIGILANCE – Depuis quelques jours, des bons d’achats censés être à valoir dans l'enseigne d'ameublement Ikea circulent via la messagerie WhatsApp. Prenez garde, derrière l’offre alléchante se cache une arnaque.

"Ikea vous offre gratuitement un bon de 500 euros à tous !" Si vous êtes un utilisateur de la messagerie instantanée WhatsApp, vous avez reçu ce message ? Surtout ne cliquez pas sur le lien ! Il s'agit d'une arnaque, comme il en existe déjà plusieurs sur la Toile. Des pirates peu scrupuleux profitent des 75 ans de la marque, en 2018, pour faire circuler ces bons d’achat douteux. 

Lire aussi

"Un faux concours"

"Ce message ne provient pas d’IKEA, a fait sa. Il s'agit d'un faux concours vous incitant à cliquer sur un lien piège. Ne cliquez pas sur le lien, ne partagez pas avec vos contacts, ne laissez aucune coordonnée", a prévenu sur son site le géant suédois de l’ameublement qui fait régulièrement l'objet de ce type d'attaques.

Comment reconnaître ce genre de "phishing", cette technique par laquelle des personnes malveillantes se font passer pour de grandes sociétés ou des organismes financiers qui vous sont familiers en envoyant des mails frauduleux afin de récupérer des mots de passe de comptes bancaires ou numéros de cartes de crédit ? C'est simple :  en lisant en détail le message, on remarque les fautes innombrables de grammaire, de syntaxe et d'orthographe (et même de ponctuation). 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Producteur tabassé : le policier soupçonné d'avoir lancé la grenade lacrymogène placé sous contrôle judiciaire

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

Jusqu’à -10°C ce lundi matin, risque de neige et verglas : 4 départements en vigilance orange

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter