Photographie animalière : à 15 ans, un jeune Français gagne un prix international

Photographie animalière : à 15 ans, un jeune Français gagne un prix international

PORTRAIT – Emelin Dupieux, jeune Ardéchois passionné par la nature, s’est mis à la photo il y a trois ans. Grâce au cliché d'un papillon rare, il reçoit ce mardi le prix de l’un des plus prestigieux concours.

Un Apollon sur une marguerite, la nuit. Ce cliché de papillon rare en voie de disparition, Emelin Dupieux l’a présenté au Wildlife Photographer of the Year, l’un des plus prestigieux concours de photographie animalière, organisé chaque année depuis près de 60 ans par le Natural history museum de Londres.

Toute l'info sur

Impact positif

Pourquoi lancer Impact Positif ?

Cette année, 50.000 clichés, pris par des photographes amateurs et professionnels de 100 nationalités, sont passés entre les mains du jury. Celui d’Emelin, baptisé "Atterrissage d'Apollon", lui a permis de figurer parmi les 16 lauréats du concours.

Ça m’est arrivé de passer des jours et des jours à l’affût pour avoir une photo - Emelin Dupieux, jeune photographe amateur

"Réussir à prendre en photo l’Apollon, c’est une preuve de ténacité. Être parmi les finalistes, c’est une reconnaissance au niveau international, c’est voir sa photo parmi plus de 50.000 candidats ou candidates sélectionnés", affirme Jean-Yves Kernel, directeur des éditions Biotope, qui réalisent, depuis cinq ans, la version française du portfolio compilant les 100 plus belles photos de chaque édition du Wildlife Photographer of the Year. 

Pour réussir ses clichés, le jeune Emelin marche des journées entières à travers les monts d’Ardèche. "La vraie passion pour moi, c’est d’abord d’observer ces animaux, d’être avec eux, de vivre leur vie et ensuite de prendre la photo", explique Emelin. "Ça m’est arrivé de passer des jours et des jours à l’affût pour avoir une photo", ajoute-t-il. Et ce, qu’il pleuve ou qu’il neige. "Quand il fait gris, la lumière est vraiment bonne", assure le jeune photographe. 

View this post on Instagram

Une publication partagée par emelin dupieux (@emelin.dupieux)

Son père, chargé de mission au parc naturel régional des monts d’Ardèche et photographe amateur lui aussi, est son premier admirateur. "Je suis bluffé parce que tout est beau. Aujourd’hui, le temps, c’est un luxe. On est pressés partout, on n’a jamais le temps. Donc prendre le temps, rester des journées entières à l’affût sans être sûr de ce qu’on va avoir à la fin, moi, je trouve ça fabuleux", souligne Nicolas Dupieux. 

Lire aussi

Grâce à ses photos, Emelin veut faire passer un message. "Il n’y a pas que les gros mammifères qui sont menacés. Ça va jusqu’au plus petit animal comme cet Apollon qui est menacé et qui risque de disparaître à cause du réchauffement de la planète. On n’a pas deux planètes et je pense vraiment qu’il faut protéger celle-là, prêter attention à ce qui nous entoure", conclut-il. 

Son rêve est de parcourir le globe pour mieux observer les animaux. La remise des prix du concours a eu lieu ce mardi 12 octobre à Londres.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : des proches de victimes du Bataclan et des policiers entendus ce mercredi

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.