Notre-Dame-Des-Landes : de nouvelles expulsions attendues jeudi matin dans la ZAD

Notre-Dame-Des-Landes : de nouvelles expulsions attendues jeudi matin dans la ZAD

RETOUR - Les opérations d’expulsions à Notre-Dame-des-Landes doivent reprendre jeudi 17 mai. Les gendarmes visent notamment une vingtaine de squats.

La deuxième opération d’expulsions des squatteurs va bien reprendre à Notre-Dame-des-Landes. Selon Ouest-France, les gendarmes mobiles vont s’occuper ce jeudi matin d’une vingtaine de squats. Pour l’Etat, il s’agit surtout de ne pas perdre de temps, dans la mesure où il reste encore une soixantaine de squats à évacuer. Selon le quotidien, le ministère souhaite aussi jouer sur tous les fronts : expulser une partie des zadistes et trouver un accord avec les 15 dont les projets d’installation ont été validés.

Pas de signature précoce

Mais les zadistes qui ont reçu les conventions d’occupation précaires ne veulent pas aller trop vite et encore les faire examiner par des juristes. L’un d’entre eux insiste même : "Oui, on s’inscrit bien dans une démarche de régularisation. Mais il est hors de question qu’on signe alors que des expulsions sont annoncées."


Les zadistes dénoncent le double discours de l’Etat qui veut régulariser tout en "détruisant des habitats". Si tous ne sont pas dans l’optique de résister coûte que coûte, certains veulent aller au bout. Et ils n’ont pas l’intention de discuter.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Notre-Dame-des-Landes : après l'abandon et l'évacuation, le dépôt des dossiers

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter