Zoo de Beauval : à tout juste un mois, le panda Mini Yuan Zi pèse déjà plus d'un kilo

DirectLCI
NOURRISSON - Le premier bébé panda de France fête ce lundi son premier mois d'existence au zoo de Beauval (Loir-et-Cher). Celui qui pesait 142 grammes à sa naissance le 4 août dernier dépasse désormais le kilo, indique la direction du parc.

Il grandit (et grossit) petit à petit. Le tout premier bébé panda né sur le sol français fête ce lundi 4 septembre son premier mois d'existence au zoo de Beauval (Loir-et-Cher) en dépassant le kilo, lui qui pesait 142 grammes à la naissance le 4 août dernier, a indiqué lundi le zoo de Saint-Aignan-sur-Cher.


Le nouveau-né, qui pèse environ 1.150 grammes et mesure 35,5 centimètres "du museau à la pointe de la queue", est nommé à titre provisoire Mini Yuan Zi, en référence à Yuan Zi, son père biologique. Selon la coutume, son nom définitif doit être choisi par les deux co-marraines: l'épouse du président du pays hôte, Brigitte Macron, et son homologue chinoise. "Le choix du prénom et la date de visite de sa marraine Brigitte Macron ne sont pas encore définis", indique le zoo.

Il n'a plus besoins de biberons

Mini Yuan Zi, dont les yeux "sont encore constamment fermés", dispose de premières taches noires, apparues après deux semaines de vie, "maintenant très nettes" sur les oreilles, autour des yeux et sur le corps et "son pelage est de moins en moins clairsemé", se sont félicités les responsables de Beauval. 


Désormais, le petit panda n'a plus besoin de biberons de complément : il tète exclusivement sa mère Huan Huan. "Celle-ci améliore aussi ses gestes pour le réchauffer quand il est blotti contre elle. Malheureusement, ce n'est pas encore suffisant et les passages en couveuse sont fréquents", a précisé Baptiste Mulot, le chef vétérinaire de Beauval.

Préserver le lien avec sa mère

En vidéo

Beauval accueille avec joie la naissance d'un bébé panda, malgré la mort de son jumeau

En revanche, le public de Beauval ne pourra pas observer le petit Mini Yuan Zi (dont le jumeau est mort à la naissance) lors des prochaines vacances de la Toussaint. Il faudra donc continuer à le suivre par écrans géants interposés. 


"Dans la nature, la maman et son bébé panda restent isolés dans une grotte ou un endroit protecteur pendant plusieurs mois, parfois quatre à six mois. Pour préserver cette intimité et pour leur bien-être, cet isolement est donc conservé", expliquent les responsables.

La première sortie en public du petit panda ne devrait pas intervenir avant la fin 2017 ou début 2018, prévient le zoo de Beauval, qui prévoit de battre cette année son record de fréquentation en dépassant la barre des 1,5 million 

de visiteurs.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter