La guerre des soldes à Marseille aura-t-elle lieu ?

La guerre des soldes à Marseille aura-t-elle lieu ?

CONSOMMATION – A la veille de l’ouverture des soldes à Marseille, les commerçants du centre-ville oscillent entre espoir d’une augmentation de leur fréquentation et la crainte d’un report de leur clientèle vers les autres centres commerciaux comme les Terrasses du Port.

Dans sa petite boutique de chaussures du centre-ville, Thierry le reconnaît : "J’ai du mal à m’enflammer pour le début des soldes". Non pas que le commerçant soit de nature pessimiste, mais l’affluence de ces derniers jours l’a quelque peu refroidi. "Les gens font de plus en plus attention à leur porte-monnaie. Et surtout, il faut dire que l’ouverture des Terrasses du Port nous a fait du mal", constate-t-il.

Ce mastodonte commercial a été inauguré en mai dernier dans le quartier de la Joliette. En un mois d’exploitation, plus d’un million de visiteurs l’ont découvert. De quoi porter préjudice aux commerçants du centre-ville durant les soldes ? Commerçante et membre de l’association Terre de commerces, Lucile Malaterre refuse les conclusions hâtives. "C’est certain que le centre commercial a eu une très forte fréquentation, mais je pense que c’est temporaire", indique-t-elle.

Internet, l’ennemi commun

La commerçante concède toutefois qu'il y aura "un effet de curiosité" qui se portera peut-être plutôt vers ce nouveau centre commercial lors des premiers jours de soldes. "Mais les déstockages durent pendant cinq semaines, rappelle-t-elle. C’est à la fin qu’on fait le bilan. C’est là qu’on verra s’il y a eu un déséquilibre". Un "déséquilibre" auquel ne croit pas Sandra Chalinet, directrice des Terrasses. "Des enseignes implantées dans nos locaux et dans le centre-ville ne voient pas leur chiffre d’affaires baissé", assure-t-elle.

Sorte de "locomotive pour les autres commerces", selon Sandra Chalinet, les Terrasses du Port attireraient "des consommateurs qui ne venaient pas avant à Marseille". Une bonne nouvelle en somme pour Lucide Malaterre soucieuse avant tout des soldes sur Internet : "C'est notre ennemi numéro un".
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Variant Omicron : Rabat suspend pour 2 semaines tous les vols commerciaux vers le Maroc

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.