14 Juillet : mais au fait, d'où vient la tradition du "bal des pompiers" ?

14 Juillet : mais au fait, d'où vient la tradition du "bal des pompiers" ?

LE SAVIEZ-VOUS ? - C'est une tradition et pourtant, on ignore souvent l'origine du fameux "bal des pompiers". LCI décrypte ce phénomène de mœurs festives comme on les aime.

C'est quoi le 14 juillet, exactement? La prise de la Bastille? Oui. Un jour férié? Vrai. Un défilé militaire sur les Champs-Elysées? Aussi. Des feux d’artifices? Bien sûr. Mais il y a aussi et surtout l'inusable Bal des pompiers, cette tradition qui remonte à la nuit des temps (du moins, le pense-t-on) où tout à chacun peut se déhancher jusqu'à pas d'heure sur le dance-floor au son des Lacs du Connemara. Même lorsqu'il n'y a plus personne (oui, il y a du vécu).

Ainsi, pour un ou deux jours (soient les 13 et 14 juillet), les pompiers de France et de Navarre ouvrent grandes les portes de leurs casernes pour proposer aux convives ce qu'il faut d'animations, de danses et de boissons. L'entrée des bals festoyants peut être payante (mais reste peu chère). Quand elle ne l'est pas, le traditionnel "tonneau" est mis à disposition. Une pièce ou un billet permettra d'améliorer les conditions de travail des pompiers. 

Mais alors qu'on danse, que sait-on réellement de cette tradition? Sait-on seulement que la premier fête des pompiers a eu lieu en 1937 (si, si, on vous jure)? 

Lire aussi

Une tradition initiée dans les années 30

Pour l'anecdote, sachez que tout a commencé dans le quartier parisien de Montmartre, dans les années 30. 

De retour du défilé militaire, des sapeurs-pompiers sont alors suivis par des passants. Dans l'euphorie contagieuse, un sapeur-pompier a demandé à son supérieur hiérarchique l’autorisation d’ouvrir les portes de la caserne pour faire découvrir le lieu au public. L’événement remporte un tel succès qu’il se propage aux autres casernes alentour avant de se répandre dans tout l'Hexagone. 

Au départ, cela consistait à de simples exercices de gym et de départs de feu. Puis, galvanisés par l'événement, les gens ont commencé à danser et à boire. Bonjour le temps des buvettes, des feux de bengale et de la musique.

En somme, une origine simple et chaleureuse, à l'image de l'évènement, toujours aussi populaire, après tant d'années !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25.263 personnes hospitalisées, 301 décès en 24h

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : "J’ai ressenti l’injustice profonde, choquante", explique Nicolas Sarkozy dans le Figaro

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter