3 bonnes raisons d'aller crier "Shazam !" au ciné avec le super-héros le plus fun de DC Comics

Sorties
ON AIME - On avait adoré la nonchalance d'"Aquaman" mais "Shazam !" vient donner un coup de frais supplémentaire à l'univers DC Comics. Un univers à la fois drôle et fantastique à découvrir en salles ce mercredi 3 avril.

Oui, encore un super-héros. Mais celui-là va vous redonner le sourire dans le genre "loser un peu gauche". Billy Batson, ado un peu en retrait, se transforme en super-héros dès qu'il prononce le mot "Shazam !", combinaison des initiales de ses pouvoirs (la sagesse de Solomon, la force d'Hercule, l'endurance d'Atlas, le pouvoir de Zeus, le courage d'Achille et la vitesse de Mercure). 


Le film, signé David F. Sandberg ("Dans le noir", Annabelle 2"), a tous les ingrédients pour séduire le plus grand nombre. Une origin story émouvante, des effets spéciaux déments, un super-héros malgré lui qui s'affirme peu à peu et un méchant vraiment méchant campé par Mark Strong qui, s'il n'évite pas un manichéisme un peu planplan, fera frissonner les plus jeunes. Voici trois raisons d'aller le découvrir au cinéma.

Parce que le film ne se prend pas au sérieux

La première bande-annonce, dévoilée au Comic Con de San Diego l'été dernier, nous avait déjà bien plu. "Shazam !" s'annonçait complètement barré façon "Kick-Ass", la violence et le trash en moins. Le résultat ? Une bouffée d'air frais de plus de 2 heures - certains trouveront ça trop long, nous non - qui enchaîne le comique de situation et les bonnes vannes. Le film se positionne dans la catégorie "pur divertissement" et joue avec les codes des films de super-héros, allant piocher chez Marvel un humour plein d'autodérision. Comme "Aquaman", "Shazam!" joue la carte de la nonchalance. Et si DC Comics avait enfin trouvé sa formule magique ?

Parce que Zachary Levi porte bien le collant

Si le film fonctionne, c'est avant tout grâce à son casting. Zachary Levi, habitué des comédies, se glisse d'une manière assez déconcertante dans la peau d'un ado de 14 ans enfermé dans un corps d'adulte bodybuildé. Sans en faire jamais trop. Un tel rôle aurait pu être une pente glissante, mais le comédien américain de 38 ans assure en double en collant du jeune Billy Batson (Asher Angel). Notre coup de foudre pour lui est à l'image de l'éclair qu'il arbore fièrement sur sa poitrine : énorme et lumineux. Il forme avec Jack Dylan Grazer (Eddie dans le remake de "Ça") un duo détonnant. Jusqu'à nous faire nous demander si ce n'était pas ce dernier le véritable héros du film. Les scènes où ils évaluent les pouvoirs de Shazam au son de "Don't Stop Me Know" de Queen vous feront taper du pied. Bref, on les a adorés !

Parce que le message délivré parlera à tous

Allant piocher dans la magie et le fantastique, "Shazam !" servira aux plus jeunes de fable dont la leçon sera à retenir. Orphelin placé dans une drôle de famille d'accueil, le jeune Billy Batson va apprendre que la véritable famille n'est pas forcément celle du sang mais bien celle du cœur. Le film vire au récit d'apprentissage sur le passage à l'âge adulte de manière à la fois douce et réfléchie. Un régal pour toute la famille qu'on déconseille toutefois aux enfants de moins de 8 ans, certaines scènes avec le bad guy et ses monstres pouvant les impressionner.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter