Après "Deux sortes d’hommes", reste-t-il d’autres inédits de Johnny Hallyday ?

Après "Deux sortes d’hommes", reste-t-il d’autres inédits de Johnny Hallyday ?
Sorties

CHASSE AU TRESOR – Warner sort ce vendredi un EP de Johnny Hallyday comprenant "Deux sortes d’hommes", un titre inédit enregistré en 2014. Faut-il s’attendre à en découvrir d’autres dans les années qui viennent ? Mystère, mystère...

Officiellement, il ne restait rien. Lors de la présentation de l’album posthume Mon pays c’est l’amour, en octobre 2018, les collaborateurs de Johnny Hallyday avaient certifié à la presse qu’il n’existait plus aucun morceau inédit du rockeur, décédé le 5 décembre 2017 à l’âge de 74 ans. Autant dire que les fans ont été surpris – et la plupart ravis – lorsque sa veuve Laeticia a annoncé, le 14 septembre dernier, la sortie fin octobre d’un coffret comprenant une chanson jamais entendue à ce jour.  

"Deux sortes d’hommes", c’est son titre, est disponible vendredi 9 octobre sur un EP comprenant également plusieurs titres enregistrés au Beacon Theatre de New York en 2014. Ce morceau aux sonorités très blues date des sessions de l’album Rester vivant, que Johnny avait enregistré aux Etats-Unis la même année avec le producteur Don Was, fidèle collaborateur de Bob Dylan, des Rolling Stones ou encore d’Iggy Pop.

"On l'avait oublié, car on avait avancé ensuite sur d'autres projets", explique à l’AFP Bertrand Lamblot, le directeur artistique des derniers albums du rockeur, précisant que ce dernier en avait validé la version définitive, avant de le mettre de côté. "Le management de Pierre-Yves Lebert, qui avait écrit les paroles, et de Daran, pour la musique, nous a appelé pour dire que ce titre existait. Et on l'a retrouvé dans le disque dur de la session d'enregistrement."

Faut-il s’attendre à d'autres surprises du même acabit dans les prochains mois, voire les prochaines années ? Au cours de son incroyable carrière, Johnny Hallyday a enregistré pas moins de 51 albums studios. Chez Warner, qui a publié les disques du chanteur à partir de 2007, on assure que la source est définitivement tarie. Du côté d’Universal, la maison de disques historique du chanteur, c’est un peu différent.

Des bobines conservées dans un entrepôt

Au printemps dernier, cette dernier a en effet exhumé "La nuit avec moi", un titre qui dormait sur des bandes datant de 1969. "C'est notre trésor", expliquait à l’AFP Xavier Perriot, responsable du catalogue de l’artiste au sein de la major. "Ça se présente comme des bobines d'un peu moins de 30 cm de diamètre qui reposent à hygrométrie et température constantes dans un entrepôt aux environs de Paris".

"A mon avis, si on en trouve d'autres inédits, ça se comptera sur les doigts d'une main", estimait Xavier Pierrot. "Avec le numérique, on peut tout conserver d'une session d'enregistrement. Mais avec des bandes, quand il fallait faire de la place, certains choix ont été radicaux et des choses supprimées". Vraiment ? 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

EN DIRECT - Covid-19 : l'application de la réforme de l'assurance-chômage à nouveau reportée

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent