Après "The Affair", Ruth Wilson fascine encore dans "The Little Stranger"

Sorties
DirectLCI
PORTRAIT - C’est l’une des comédiennes les plus demandées du moment. Héroïne tourmentée de la série "The Affair", la comédienne britannique Ruth Wilson tient l'un des rôles principaux de "The Little Stranger", le thriller victorien de Lenny Abrahamson, en salles le 26 septembre prochain. Explications.

"Je crois que je suis une tragédienne", s’amuse Ruth Wilson, dans un passionnant portrait que lui consacre le "New York Times" à l’occasion de la sortie de "The Little Stranger". "Je pense épique. J’aime les décors majestueux et les grands sentiments", précise la comédienne britannique, dont l’un des premiers rôles majeurs fut celui de "Jane Eyre", l’héroïne maudite d’Emily Brontë dans un téléfilm diffusé en 2006 sur la BBC.

 

Mais pour les fans de séries, Ruth Wilson est bien évidemment Alison Bailey, l’héroïne tourmentée de "The Affair", diffusée en France sur Canal +. Une mère brisée par la mort accidentelle de son petit garçon dont l’existence va être bouleversée sa rencontre avec un père de famille qui plaque femme et enfants pour elle. Durant quatre saisons, elle lui a insufflé une émotion rare, à fleur de peau, avec à la clé le Golden Globe de la meilleure actrice, en 2014.

Je suis attirée par les choses que je ne comprends pas tout à faitRuth Wilson, dans le magazine Nylon

Si on avait pu l'apercevoir en princesse russe dans "Anna Karenine", de Joe Wright, où aux côtés de Johnny Depp dans le western "Lone Ranger", Ruth Wilson avait jusque-là fait forte impression dans la peau d’Alice Morgan, savoureuse sociopathe qui venait en aide au flic nevrosé incarné par Idris Elba dans l’excellente série policière "Luther". Mais "The Affair" l'a propulsée dans une autre dimension. Et fait d'elle l’une des comédiennes les plus fascinantes et demandées du moment.


Dans "The Little Stranger", Lenny Abrahamson, le réalisateur de "Room", lui a confié le rôle de Caroline, la plus jeune fille d’une famille d’aristocrates ruinés par la Première Guerre mondiale. La santé de son frère aîné (Will Poulter), blessé au front, et la solitude de sa mère âgée (Charlotte Rampling) l’ont contrainte à renoncer à son indépendance. Jusqu’au jour où elle croise la route du stoïque Dr. Faraday (Domhnall Gleeson), avec lequel elle va nouer une relation pour le moins ambiguë.  

"Je suis attirée par les choses que je ne comprends pas tout à fait", explique au magazine "Nylon" Ruth Wilson, dont le charme vénéneux fait ici encore des merveilles. "Mais j’ai la sensation que Caroline est une femme qui est prisonnière", analyse-t-elle. "La maison de famille dans laquelle elle est retenue dévore sa confiance, son énergie, tout ce qu’elle a à offrir. Elle voit Faraday comme une porte de sortie potentielle. Je ne suis pas sûr qu’elle tombe amoureuse, mais elle voit en lui un moyen pratique de se tirer d’un mauvais pas."

 

Après cette parenthèse ciné, on retrouvera bientôt Ruth Wilson sur le petit écran pour un projet assez incroyable. Elle sera en effet la vedette de "Mrs Wilson", une série de la BBC dans laquelle elle incarnera Alison Wilson, sa propre grand-mère. A la mort dans les années 1960 de son mari Alec, un ex-espion du MI6 devenu écrivain, celle-ci reçut la visite d’une femme affirmant être elle aussi mariée au défunt... Iain Glenn de "Game of Thrones", mais aussi Dominic West, son partenaire dans "The Affair", donneront la réplique à la comédienne. On a hâte !


>> "The Little Stranger", de Lenny Abrahamson. Avec Domhnall Gleeson, Ruth Wilson, Charlotte Rampling. En salles le 26 septembre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter