Blessures, caméra cachée et caprices : le tournage du prochain James Bond plus compliqué que prévu

Sorties

DRAMA, DRAMA, DRAMA - Attendu sur les écrans le 8 avril 2020, le 25e film consacré à l'agent 007 enchaîne les déconvenues depuis les premières prises de vue en avril. De là dire que ce prochain épisode est maudit...

Quatre ans déjà que James Bond attend sagement dans son Aston Martin. Après un faux-départ et un changement de réalisateur - Danny Boyle ayant claqué la porte pour "différends artistiques" -, le 25e film consacré au plus célèbre des espions britanniques a mis en boîte ses premières scènes en Jamaïque en avril avant de rejoindre l'Angleterre. Un projet d'autant plus excitant qu'il devrait s'agir du dernier pour Daniel Craig dans le costume de l'agent 007.

Le pitch ?  "Bond a quitté ses activités au sien des services secrets et profite d'une vie enfin tranquille en Jamaïque. Sa quiétude est vite interrompue lorsque son vieil ami de la CIA, Felix Leiter, vient lui demander de l'aide. Il doit porter secours à un scientifique retenu en otage, mais cette mission s'avère plus périlleuse que prévue et le mènera sur la trace d'un mystérieux méchant, armé d'une dangereuse nouvelle technologie", indique un communiqué d'Universal.

Voir aussi

Mais dans les faits, c'est plutôt Bond qui semble avoir besoin d'un coup de main. Un mois après le début du tournage, le réalisateur Cary Fukunaga a dû se passer de son acteur principal, contraint de se faire opérer de la cheville gauche après une vilaine chute. Deux semaines d'arrêt pour Daniel Craig, qui a dû mettre les bouchées doubles pour retrouver ses collègues. Début juin, c'est un membre de l'équipe qui a été légèrement blessé lors d'une explosion contrôlée. "C'était le chaos total", a rapporté The Sun. Du côté de la production, on prône la transparence et on multiplie les communiqués à chaque incident rapporté par la presse.

Grace Jones aurait quitté le plateau quelques minutes après son arrivée

En juin toujours, James Bond s'est frotté à la vraie police après l'arrestation d'un homme de 49 ans qui avait caché une caméra dans les toilettes des femmes aux studios Pinewood, près de Londres. "Nous prenons ce problème très au sérieux. Nous avons rapporté l'incident aux autorités et les soutenons dans leur enquête", a déclaré un porte-parole des studios, cité par la BBC. Ajoutez à cela les bruits, depuis démentis, selon lesquels le réalisateur aurait retardé le tournage de 3 heures, trop occupé à... jouer à la Playstation. 

Ce lundi 1er juillet, plusieurs sources assurent par ailleurs que Grace Jones a abandonné le rôle qu'elle devait tenir quelques minutes seulement après son arrivée en plateau. Selon The Sun (encore eux), l'icône des années 80 déjà au générique de "Dangereusement vôtre" (1985) n'aurait pas apprécié d'avoir si peu de texte...

Voir aussi

Le titre même du film pose problème. D'après le site spécialisé MI6, le long-métrage devait s'appeler "A Reason to die" ("une raison de mourir") mais a été considéré "trop faible" et "pas assez Bond" par la production. Alors face autant de déconvenues, les fans de 007 pourront toujours se consoler avec la première photo officielle de Daniel Craig. Prise dans les rues de Londres où le tournage se poursuivait ce week-end, elle montre un James Bond qui marche seul mais apparaît confiant au plus près de sa célèbre Aston Martin V8. De quoi rebooster notre foi en cette superproduction dont la sortie est programmée le 8 avril 2020 en France.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter