Brad Pitt irrésistible dans "Once Upon a Time... in Hollywood" : l’heure du retour en grâce ?

Sorties

ZOOM – Dans "Once Upon a Time... in Hollywood", le nouveau film de Quentin Tarantino en salles le 14 août, Brad Pitt, 55 ans, tient le rôle d’un cascadeur charismatique et vole presque la vedette à son illustre partenaire, Leonardo DiCaprio. Un comeback au premier plan mérité après un passage vide, tant personnel que professionnel.

Des zones de turbulences, tous les acteurs ou presque en traversent. Demandez plutôt à Brad Pitt ! En février dernier, l’acteur se faisait une joie de tourner la suite de "World War Z" avec David Fincher, le réalisateur de trois de ses meilleurs films, "Seven", "Fight Club" et "L'Étrange Histoire de Benjamin Button". A la veille des premières prises de vue, en Géorgie, la Paramount va annuler le projet, jugé trop coûteux, malgré la présence au générique de l’une des stars les plus charismatiques de sa génération. Bankable ? C’est une autre histoire…

La cinquantaine passée, Brad Pitt se trouve en délicate posture, tant sur le plan professionnel que personnel. Au cinéma, on ne l’a pas vu depuis "Alliés", en 2016, le film d’espionnage de Robert Zemeckis avec Marion Cotillard. Un sacré ratage et un gros échec au box-office. "War Machine", son film suivant, sort directement sur Netflix et reçoit des critiques plutôt mitigées. Tout ça alors qu’en privé, l’acteur vit une rupture douloureuse et très médiatique avec Angelina Jolie. L’actrice dépose sa demande de divorce le 19 septembre 2019, refusant d’accorder la garde partagée des enfants à son ex-compagnon, lui reprochant des problèmes de drogue et d’alcool…

Voir aussi

Pendant de longs mois, Brad Pitt va faire le dos rond. Il se consacre à ses activités de producteur  - "Beautiful Boy", "Vice", "The Last Black Man in San Francisco", des films indépendants qui prouvent qu’il reste un fin cinéphile, lui qui a œuvré pour la réussite de "12 Years A slave", Oscar du meilleur film en 2011. Durant l’été 2017, il tourne "Ad Astra" sous la direction de James Gray, le réalisateur de "Two Lovers", faisant là ses premiers pas dans la SF. La post-production est fastidieuse. La sortie plusieurs fois repoussée, comme si la Fox, qui a financé projet, n’y croyait pas vraiment… 

Au printemps 2018, Brad signe pour être le partenaire de Leonardo DiCaprio dans le prochain film de Quentin Tarantino, qui l’avait dirigé en 2009 dans I’excellent "Inglourious Basterds". Le tournage va avoir lieu pendant l’été, avant que l’acteur entame la pré-production de la suite de "World War Z"… qui ne se fera jamais. Lorsque l’équipe de "Once Upon a Time... in Hollywood" débarque le 21 mai dernier à Cannes, c’est un Brad Pitt radieux – et sans doute un peu soulagé – qu’on découvre sur les marches du Palais des Festivals.

Voir aussi

Dans cette évocation flamboyante de la Mecque du Septième art, l'année 1969, il incarne Cliff Booth, la "doublure cascades" de Rick Dalton, un acteur télé sur le déclin interprété par Leonardo DiCaprio. S’ils ont tous les deux participé à la série "Quoi de neuf docteur ?" dans les années 1990, jamais ils ne s’étaient croisés auparavant sur un plateau. Sans doute parce qu’ils ont longtemps fait partie en même temps de la "A List", le club des acteurs auxquels on propose systématiquement les premiers rôles.

Voir aussi

De l’avis général, Brad Pitt est irrésistible dans la peau de ce personnage un brin taiseux, aux petit soins pour son camarade angoissé par ses perspectives de carrière. Cliff, lui, la joue cool en toutes circonstances, sauf lorsqu’il croise la route de la secte de Charles Manson… Mais chut, on ne vous en dira pas plus, sinon que "Once Upon a Time... in Hollywood" offre à l’acteur l’un de ses meilleures rôles, Quentin Tarantino jouant à la fois de son image d’éternel beau gosse et de ses déboires professionnels pour lui donner encore plus de relief.

Preuve que la petite traversée du désert de Brad Pitt est terminée, "Ad Astra" sortira enfin en France le 2 octobre prochain, après sa présentation à la Mostra de Venise. Côté privée, ça s’arrange (un peu) avec Angelina Jolie. Si les Brangelina ne se sont toujours pas entendus sur le partage de leur immense fortune – on parle de 600 millions d’euros cumulés – la comédienne aurait accepté que son ex passe l’été avec leurs six enfants, Maddox, Pax Thien, Zahara, Shiloh, Knox et Vivienne., pendant qu’elle tourne son prochain film. Sympa.

>> "Once Upon a Time... in Hollywood", de Quentin Tarantino. Avec Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie. En salles le 14 août.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter